Sport

Eurobasket des moins de 20 ans : le bronze pour la Turquie, le chocolat pour la France

Hier soir, dimanche 19 juillet 2015, la Turquie a remporté sans peine la petite finale du championnat d’Europe de basket des moins de 20 ans (U20) face à la France (84-74) et termine donc troisième. Elle ne conserve pas son titre mais reste sur le podium, une performance sans précédent pour la jeune sélection turque. C’est la Serbie qui remporte le tournoi au terme d’une finale au coude à coude contre l’Espagne.

Turquie

« Nos jeunes espoirs rentrent à la maison », annonce le site de la Fédération turque de basketball (TBF), pour prévenir que les jeunes médaillés de bronze atterriront à l’aéroport Atatürk d’Istanbul à 14h10 ce lundi 20 juillet. Et il faut évidemment les féliciter à la hauteur de leur performance : s’ils ne conservent pas leur titre, ils restent sur le podium pour la deuxième édition consécutive, une performance inédite pour les jeunes basketteurs turcs.

Face à une équipe de France athlétique et avec quelques bons éléments, la Turquie a opposé la solidité de son collectif et le sérieux de sa défense. Très vite, cette option stratégique a fait la différence. Dès la 3ème minute, l’équipe turque prend définitivement l’avantage et la France comptera même 19 points de retard à la mi-temps. Quelques bleuets ont essayé de prendre le match à leur compte, comme Cornelie (10 tirs, 12 points), Luwawu (12 tirs, 19 points), Yabusele (14 tirs, 9 points). Mais avec une réussite qui n’était pas au rendez-vous, surtout pour Yabusele (4/14) et pour d’autres joueurs qui n’ont pas réussi à compléter ce trio de leaders, qui a marqué à lui tout seul plus de la moitié des points de l’équipe.

En revanche, les Turcs ont affiché une réussite insolente depuis les débuts du tournoi : 52,8% à 2 points et 43,8% à 3 points. Tout rentrait avec une facilité déconcertante ! On se rappelle de ce tir à l’aveugle de Uğurlu au milieu de toute la défense française réunie dans la raquette, ou encore de ce missile intercontinental jeté par Ulubay trois bons mètres derrière la ligne à 3 points et qui rentre…avec la planche s’il vous plaît ! Le tir qui fait sourire tous les amateurs de basket, à moins que le shooteur ait annoncé « planche ! » au préalable, comme si la trajectoire était préméditée. Ce tir en limite des 24 secondes a d’ailleurs enterré tous les espoirs français de recoller au score. Revenus à 6 points des Turcs à 3’46 de la fin, tout était encore possible. Mais décidément, il n’y avait rien à faire, c’était écrit, les Turcs devaient remporter ce match. Les Français les ont même aidé à réaliser cette prophétie, à l’image de ce geste étrange de Cornelie qui, voulant nettoyer le cercle du lancer franc tiré par Uğurlu, a fini par inscrire deux points contre son camp. Un geste rare, surtout à ce niveau de compétition.

meilleur-cinq

Emircan Kosut (droite), élu meilleur intérieur du tournoi

Plus matures dans leur jeu, les Turcs ont affiché une sérénité à toute épreuve, contrairement aux Français qui ont fonctionné par coups d’éclat mais sans véritable constance. Les cadres de cette jeune délégation turque, dont nous parlions dans un précédent article, Metecan Birsen et Emircan Koşut, ont montré la voie de la victoire à leur plus jeunes coéquipiers. Auréolés de leur titre l’an passé, ils ont réussi à tirer avec eux les nouvelles recrues. Fait marquant, tandis que 54 points ont été marqués par les trois joueurs stars du côté français, 51 points ont été inscrits par les joueurs sortis du banc du côté turc. Koşut a même été élu meilleur joueur du tournoi au poste d’intérieur. Mobile et pas maladroit loin du cercle, ce sont des qualités rares chez un joueur de 2 mètres 15. Patients, les jeunes Turcs ont attendu leur heure, à l’image du jeu imprimé par leur meneur Özmizrak, si bien qu’ils se sont même rendus coupables de plusieurs violations des 24 secondes. Mais ils ont su optimiser chacune de leur phase de possession, et tout particulièrement chacun des lancers francs que leur concédaient les Français en fin de match. Avec 86,2% de réussite (25/29), ils ont de loin été plus forts que les Français à cet exercice, avec seulement 11 lancers inscrits sur 20 (55%) pour les bleuets.

Serbie

Aussitôt la petite finale terminée, les Turcs ont eu à peine le temps de célébrer leur victoire que les joueurs espagnols et serbes faisaient leur entrée pour s’échauffer avant la grande finale. Là encore, c’est la sérénité et la constance qui ont été récompensées. Difficiles d’avoir ses qualités à 19 ou 20 ans, mais ces joueurs sont déjà des professionnels dans l’âme. Les Serbes ont ainsi dominé les Espagnols (70-64), malgré une belle opposition offerte par ceux qui avaient déjà été défaits par les Turcs en finale l’an dernier. Les Espagnols ont souvent mené au score dans les deux premiers quarts temps, mais les Serbes ont fait la différence à la fin du troisième quart temps avec deux tirs à 3 points de Rebić et Jaramaz. Avec seulement 2 points d’avance à 56 secondes du terme, c’est le joueur serbe Gudurić qui scelle la victoire avec un panier difficile en pénétration face à deux joueurs espagnols et notamment l’immense Diop (2m10). C’est leur quatrième titre (2006, 2007, 2008, 2015) en tant que nation indépendante, et le cinquième avec celui remporté sous le nom d’Ancienne république de Yougoslavie (1998). L’Espagne cumule les médailles (13 en 18 éditions) mais n’a qu’une victoire à son palmarès (2011).

La Turquie attend beaucoup de cette nouvelle génération de joueurs. C’est une nation qui compte déjà de grandes stars, notamment en NBA (Hidayet Türkoğlu, Enes Kanter, Ömer Aşık, Ersan İlyasova), mais qui peine à concrétiser en tournoi international. On observera déjà l’apport de Cedi Osman, meilleur joueur de l’Euro U20 2014 remporté par la Turquie, lors du tournoi adulte organisé en septembre en France. La Turquie se sortira-t-elle facilement du « groupe de la mort » avec l’Espagne et la Serbie ? Réponse à partir du 5 septembre avec un premier match contre l’Italie.

Damien Lannaud

Trackbacks / Pings

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *