International

Explosion dans une mine de la province de Manisa : au moins 232 morts

Selon le ministre de l’énergie, Taner Yildiz, 232 morts ont déjà été comptabilisés suite à l’explosion et l’incendie qui s’en est suivi dans la mine de la province de Manisa.

D’après Taner Yildiz, le ministre de l’énergie turc, 363 mineurs auraient déjà été sauvés par les secouristes. Cependant 232 morts ont été comptabilisés et il reste de nombreux disparus. Le ministre a déclaré: “S’il y a eu négligence nous ne fermerons pas les yeux. Nous prendrons toutes les mesures nécessaires, dont des mesures administratives et légales ». Le premier ministre Recep Tayyip Erdoğan, quant à lui, doit se rendre sur le site aujourd’hui et présente ses “plus sincères condoléances” aux familles des victimes. Il pourrait proclamer un deuil national.

Des conditions de travail floues

Message apparaissant sur la site internet de la compagnie SOMA depuis l'annonce de l'accident.

Message apparaissant sur la site internet de la compagnie SOMA depuis l’annonce de l’accident.

Selon un article du journal Hürriyet, les députés de l’opposition CHP auraient demandé il y a 20 jours à effectuer des recherches sur des incidents survenus dans la mine mais cette demande a été refusée par l’Assemblée. Pourtant, d’après le journaliste Orhan Bursali dans l’émission Madya Mahallesi du 14 mai, 5000 accidents de travail se seraient produits auparavant sur le site de la province de Manisa qui comptait 787 employés au moment de l’explosion.  Toutefois, ce chiffre ne prend pas en compte un certain nombre de personnes qui auraient pu être employées illégalement.

En effet l’entreprise Soma, propriétaire de la mine de charbon, aurait fait appel a des sous-traitants sur plusieurs niveaux. Le nombre exact d’ouvriers reste donc un mystère pour l’instant. De plus, un jeune homme de 15 ans, Kemal Yildiz, a également trouvé la mort dans la mine et il pourrait ne pas être le seul adolescent a avoir été employé de façon illégale. Pourtant la société Soma, entreprise privatisée ayant multiplié près de 2,5 fois sa production en seulement 6 mois, affirme dans un communiqué que “L’accident est survenu malgré un maximum de mesures de sécurité et des inspections”. Le ministère turc du travail et de la sécurité sociale indique quant à lui que le site a été inspecté la dernière fois le 17 mars avec application des normes en vigueur.

Le site internet de la société Soma, propriétaire de l’une des plus grandes tours en construction du quartier de Levent, est actuellement fermé aux visiteurs.

Benjamin Baijot

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *