Art, Culture

Exposition : « Les Orientales » de Victor Hugo

Dans le cadre de son cycle consacré aux écrivains français ayant pris pour objet la Turquie et l’Empire ottoman, le lycée Notre-Dame de-Sion organise, du 31 mars au 5 juin, une exposition consacrée aux recueil « Les Orientales » de Victor Hugo. 

Avec cette exposition, la commissaire, Anne Baradel, a souhaité mettre en relation les poèmes du recueil « Les Orientales » et les dessins de Victor Hugo. Même si ces derniers n’ont pas été réalisés à la même époque, on y retrouve de nombreuses thématiques et une esthétiques communes. Contrairement aux poèmes, les dessins d’Hugo n’avaient pas vocation à être publiés et laissent donc transparaître une grande liberté d’expérimentation. Entre rêve et réalisme, l’exposition nous transporte dans l’univers d’une des plus grande figure française du XIXe siècle.

Les visiteurs déambulent dans la galerie du lycée NDS, jeudi 31 mars 2016 © Julia Prioult

Hugo n’a jamais voyagé au sein de l’Empire ottoman. Il a commencé à dessiner l’Orient en puisant dans ses fantasmes, inspiré notamment par les traductions de poèmes perses. Pour la réalisation des dessins et des poèmes, il mélange donc des éléments du réel avec certaines choses qui viennent de sa propre imagination. Anne Baradel nous explique « On voulait transmettre la vision à la fois très large et floue de l’Orient que représente Hugo : il va de l’Espagne au Danube et couvre une grande partie de l’Empire ottoman. On va retrouver le même principe dans le recueil de poésies, avec des choses très précises et d’autres beaucoup plus abstraites. » Destinés à ses amis et à ses proches, ces dessins ne font pas partie du recueil. Ils sont là pour aider à comprendre la pensée du poète, dépeignent son état d’esprit, flou et précis à la fois, où la mélancolie trouve sa place.

De gauche à droite et de haut en bas : « Les orientales » (1855), « Sud clarâ nvda lvernâ » (« Nue sous la claire lumière », 1861, « Juju. Toto » (Autoportrait, 1833) © Julia Prioult

Publié en 1829, Les Orientales constitue un recueil moderne. L’auteur utilise un procédé jusque là peu utilisé, la polyphonie, pour faire varier les points de vue. Il se concentre notamment sur le thème de la guerre d’indépendance de la Grèce, mais ne va jamais prendre parti. Il écrit un poème tantôt du point de vue turc, appelant à faire la guerre contre les Grecs, tantôt du point de vue hellène, appelant à partir en guerre contre l’Empire ottoman. Pour lui, la guerre religieuse qui oppose ces deux camps est insensée. Dans son poème « Le Danube en colère », il donne alors la parole au Danube, théâtre de ce conflit armé.Ainsi, il ne prend pas parti et exprime son génie créatif en donnant à penser à ses lecteurs, plutôt qu’influencer une prise de position. « Hugo ne stigmatise donc les Orientaux et c’est en cela aussi qu’il nous fait part de sa vision très moderniste du monde dans lequel il vivait. » ajoute la commissaire de l’exposition

Belliqueuses mais aussi folkloriques, érotiques, le poète envisage plusieurs thématiques : la mort, les animaux, l’Orient, les astres… On retrouve également de nombreuses références aux combats pour lesquels il s’est battu tout au long de sa vie, comme le despotisme, les droits des femmes ou encore la liberté d’expression ainsi que son combat indéfectible contre les guerres de religion et l’intégrisme. « Ce qui est intéressant chez Hugo, c’est qu’il défend alors des causes qui sont toujours actuelles aujourd’hui. » De l’Orient, Hugo considère qu’il est appelé à jouer un rôle dans l’Occident. Entre flou idéologique et frontières en mouvement, son œuvre résonne d’actualité.

Manon Guilbert


« Les Orientales » Poésies et dessins de Victor Hugo, du 31 mars au 5 juin 2016                           Ouvert tous les jours sauf le dimanche, de 11h à 18h et jusqu’à 20h les soirs de concert                     Galerie du lycée Notre-Dame-de-Sion, CUMHURIYET CAD. NO 127HARBIYE 34373 ISTANBUL

Pour plus d’informations : http://www.nds.k12.tr/Les-Orientales-de-Victor-Hugo-Poesies-dessins

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *