Cinéma

Fauda nous met K.-O.

Après Hostages, Hatufim ou encore False Flag, les israéliens n’ont pas fini de nous surprendre avec leurs séries dignes des plus grandes productions hollywoodiennes.
Cette fois-ci, la barre a été placée haute avec une nouvelle série, la meilleure qu’Israël n’ait jamais connue : Fauda, qui signifie « chaos » en arabe.

UNE SÉRIE CAPTIVANTE ET SURPRENANTE QUI ÉVITE LES CLICHÉS

Aussi attirante que captivante, Fauda met en scène l’’unité de Mista’arvim de Doron qui traque un terroriste du Hamas, responsable de plusieurs attentats, du nom de Taufiq Khammed, également connu comme Abu Ahmed ou « La Panthère ». Réalisée par Lior Raz et Avi Issacharoff, cette série met magistralement en scène le conflit israélo-palestinien, avec l’intelligence de ne jamais prendre part pour un camp, qui se battent tous deux pour une cause différente, tout en évitant les clichés.

Cette série révèle également tout son génie par ses dialogues bilingues en hébreu et en arabe où chaque personnage manie les deux avec une précision remarquable. De plus, le jeu des acteurs est plus que crédible puisque ces derniers se fondent parfaitement dans la peau de leur personnage réel mais également fictif, qu’ils doivent incarner en mission.

UNE SAISON 2 AUSSI PRENANTE QUE LA PREMIÈRE

Riche en suspens et en émotions, Fauda est déjà un carton en Israël, tandis que Canal + a déjà acheté l’intégrale de la saison 1. Les premiers épisodes de la saison 2 quant à eux sont en ce moment diffusés en Israël et ne tarderont sans doute pas à venir jusqu’en France.

Charlotte Lelouch

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *