Art, Culture

Fazıl Say : quelle interprétation de Mozart !

Fazıl-Say

Samedi 13 juin, à 20h30, le talentueux pianiste et compositeur Fazıl Say débutait son marathon des morceaux de Mozart. La soirée, organisée par l’İKSV, avait lieu au sein du Lütfi Kırdar Kongre ve Sergi Sarayı.

Dans le cadre de la 43ème édition du Festival de musique d’Istanbul ayant commencé le 31 mai dernier et durant jusqu’au 29 juin prochain, organisé par  l’İKSV (fondation d’Istanbul pour la culture et les arts), se tenait une soirée samedi 13 juin dernier, avec un personnage clé du milieu de la musique turque et plus spécifiquement du piano. L’évènement s’est tenu au Lütfi Kırdar Kongre ve Sergi Sarayı, illustre bâtiment situé sur la rive européenne d’Istanbul. À 20h30, Fazıl Say, pianiste et compositeur turc de renom, faisait son entrée dans la salle. L’artiste, ayant touché une audience conséquente, et a su attirer l’attention des critiques pendant presque 25 ans, et a écrit sa première pièce -une sonate pour piano- à l’âge de 14 ans, alors qu’il étudiait encore au conservatoire d’Ankara, sa ville natale. C’est en 1997 que sa réputation a dépassé les frontières avec la pièce pour piano Black Earth. Peu après, Say s’est tourné vers l’orchestre, et ce au sens large du terme, en puisant son inspiration dans des poésies, et accessoirement, les biographies des écrivains Nâzım Hikmet et Metin Altıok notamment. Il a composé des œuvres pour solistes, chœurs, et orchestres. Par ailleurs, Schott Music, la maison d’édition des musiques classiques et contemporaines, basée à Mayence, en Allemagne, assure l’édition des œuvres de Fazıl Say à un niveau international.

concertL’ambiance a l’intérieur de la salle de concert du Lütfi Kırdar Kongre ve Sergi Sarayı se voulait être un mélange  d’enthousiasme teinté avec de sérénité. Et pour cause, le pianiste a su comment bercer ses spectateurs avec des morceaux empruntés a l’illustre Mozart, qu’il interprétait avec beaucoup de concentration et de passion. Mêlant tonalités tantôt douces, tantôt dynamiques, l’artiste de 45 ans a su conférer à son concert un ton sans pareil, concert accueilli, soit dit en passant, par un flot d’applaudissements chaleureux de la part des spectateurs à chaque intervalle.

Enfin, les spectateurs ont été impressionnés par le morceau avec lequel Say a clôturé son concert : Alla Turca Jazz, qui a été inspiré de l’original de Mozart Alla Turca (Allegretto). L’artiste a laissé s’exprimer le compositeur qui est en lui et ajouter sa touche personnelle aux morceaux joués.

Sara Ben Lahbib

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *