Cinéma, Société

Le Festival du film d’Istanbul a dévoilé ses lauréats

Le 38ème Festival du film d’Istanbul, organisé par la Fondation d’Istanbul pour la culture et les arts (İKSV), a annoncé les lauréats des prix officiels lors d’une cérémonie qui s’est tenue au musée Rahmi M. Koç dans la soirée du 16 avril.

La cérémonie, animée par Yekta Kopan, a été l’occasion de remettre les prix officiels décernés dans le cadre des concours internationaux et nationaux, mais aussi dans les catégories suivantes : Droits de l’Homme au cinéma, documentaires et courts métrages nationaux. Par ailleurs, le Prix Seyfi Teoman ainsi que les Prix FIPRESCI ont été attribués.

La cérémonie de remise des prix a marqué l’apogée de l’édition 2019 du Festival qui a présenté 175 longs métrages et 11 courts métrages.

Compétition internationale :

Dans le cadre du Concours international de cette année, 12 films de 10 pays étaient en lice pour recevoir le grand prix du festival : la Tulipe d’Or. Elle était cette année remise à la mémoire de Şakir Eczacıbaşı.

La Tulipe d’Or de la compétition internationale a été décernée au film « House of Hummingbird », réalisé par la Coréenne Bora Kim.

Le Prix spécial du Jury a quant à lui été attribué à « Talking about Trees » du réalisateur soudanais Suhaib Gasmelbari.

Catégorie « Droits de l’Homme au cinéma » :

Le Prix Droits de l’Homme au cinéma a été décerné à « Decembers » de Enrique Castro Ríos, tandis que le jury a attribué une Mention spéciale à « #Female Pleasure » de la réalisatrice suisse Barbara Miller.

Compétition nationale – long métrage :

Neuf films turcs se disputaient la Tulipe d’Or dans le cadre de la compétition nationale du Festival.

Le jury a décerné des prix dans neuf catégories : la Tulipe d’Or pour le meilleur film, le Prix spécial du jury, le Prix du meilleur réalisateur, le Prix de la meilleure actrice, le Prix du meilleur acteur, le Prix du meilleur scénario, le Prix du meilleur cinéaste, le Prix du meilleur montage et le Prix de la meilleure bande originale.

C’est le film « Kız Kardeşler », d’Emin Alper, qui a eu l’honneur de recevoir la Tulipe d’Or. Par ailleurs, le réalisateur turc de 44 ans a reçu le Prix du meilleur réalisateur, tandis que Cemre Ebüzziya, Ece Yüksel et Helin Kandemir ont été nommées meilleures actrices pour leurs rôles dans ce long métrage.

Si le Prix spécial du jury a été décerné à « Yuva » d’Emre Yeksan, que Kutay Sandıkçı a été nommé meilleur acteur pour son rôle dans ce film et que le plus grand cinéaste de cette année est Jakub Giza, le film « Aden » de Barış Atay a reçu une Mention spéciale du jury.

Quant au Prix du meilleur scénario, il a été attribué à Serhat Karaaslan pour son film « Görülmüştür ». Par ailleurs, le Prix du meilleur montage a été décerné à Ali Aga pour souligner son travail exceptionnel qui a permis à ce film de voir le jour.

Enfin, le Prix de la meilleure bande originale a été attribué à Giorgos et Nikos Papaioannou pour le film « Kız Kardeşler ».

Compétition nationale – court métrage :

« Avarya », réalisé par Gökalp Gönen, a remporté le Prix du meilleur court métrage du fait de « sa puissante atmosphère et les personnages originaux qui ont été créés ».

Documentaire :

Le prix du meilleur documentaire a été attribué à « Tanrı Göçmen Çocukları Sever Mi Anne? », dirigé par Rena Lusin Bitmez.

Le jury a décidé d’offrir une Mention spéciale à « Baştan Başa », dirigé par Aylin Kuryel et Fırat Yücel.

Les Prix Seyfi Teoman et FIPRESCI

Le film « Dead Horse Nebula » de Tarık Aktaş a remporté le prestigieux Prix du premier film Seyfi Teoman.

La Fédération internationale des critiques de cinéma (FIPRESCI) a décerné trois prix cette année, l’un à « Talking about Trees », un second à « Kız Kardeşler » et le dernier à « Gümüş » de Deniz Telek.

Camille Saulas

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *