Découverte, International, Politique, Société

Fête de l’Europe à Paris

En écho à la déclaration Schuman du 9 mai 1950 était cette semaine organisée la douzième édition de la journée de l’Europe, organisée par la Commission européenne et le Parlement européen en coopération avec divers partenaires européens. Si des évènements ont été organisés tout au long de la semaine, la ville de Paris a choisi le samedi 13 mai pour véritablement célébrer la fête de l’Europe, sur le parvis de l’Hôtel de Ville. Retour sur cette journée.Une entrée, une sortie, des grillages autour et plusieurs vigiles : la sécurité était de mise cette année. Elle restait cela dit discrète afin de permettre au public de profiter du « village » installé sur le parvis de l’Hôtel de Ville. L’objectif était de faire de ces festivités un moment populaire et accessible à tous, en mêlant la réflexion et la célébration.

C’est ainsi que de multiples stands ont été installés. Certains visaient à informer le public sur tout ce qui a trait à l’Europe : les projets européens, les financements européens dans la vie quotidienne des français et notamment des Franciliens, les études pour travailler sur l’Union européenne et les métiers de celle-ci.

D’autres, majoritaires, privilégiaient l’aspect ludique et l’amusement pour tout âge. Par exemple, des questionnaires à remplir ont été proposés afin de tester les connaissances sur la construction européenne. Une fois remplis, de multiples doodles ont été offerts. Des cartes et puzzles étaient aussi accessibles afin de situer les capitales et pays européens.

Deux débats ont par ailleurs été organisés l’après-midi, en présence de députés européens, mais aussi de Frans Timmermans, le vice-président de la Commission européenne et Guy Verhofstadt, représentant du Parlement européen pour le « Brexit ». Jean-François Clervoy, astronaute de l’Agence Spatiale européenne, est aussi venu livrer son témoignage.

Retransmis sur France 24 et RFI, ces échanges visaient à questionner le lien entre citoyenneté, culture et avenir du projet européen. Thomas Pesquet, le célèbre astronaute dont l’activité est narrée sur les réseaux sociaux, a aussi livré un message vidéo afin de promouvoir le projet spatial européen et donc l’action européenne parfois méconnue.

Enfin des food trucks ont été disposés sur le parvis, afin de profiter de la cuisine allemande, italienne et suédoise à petits prix. En fond sonore, les artistes défilant à tour de rôle pour donner des concerts gratuits aux styles différents allant de l’électro au pop-rock. Une initiative bienvenue en cette journée plutôt ensoleillée et en présence de nombreux jeunes adultes.

Le public avait l’air plutôt satisfait et présent en nombre. Il semble donc que miser avant tout sur l’aspect festif et culturel était une initiative efficace pour les Parisiens et visiteurs. Cela dit, au lendemain d’un scrutin où les eurosceptiques ont obtenu environ 50% des voix additionnées au premier tour, il n’est pas certain que ce genre d’événement, léger et occasionnel, suffise à les convaincre.

Kiymet Altan

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • Delicious
  • StumbleUpon
  • Add to favorites
  • Email
  • RSS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *