Environnement, Société

Fonte de glaces inquiétante dans les massifs du Çilo et du Sat

Les alpinistes sont étonnés par la vitesse à laquelle les glaciers des monts Çilo-Sat ont fondu cette année. Le phénomène qui concerne des glaciers d’environ 20 000 ans situés dans la province d’Hakkari, au sud-est de la Turquie, inquiète les environnementalistes.

Les montagnes du Çilo et du Sat constituent l’extension à l’est de la chaîne des monts Taurus qui s’étend le long de la côte méditerranéenne et de la frontière sud de la Turquie. La chaîne comprend le deuxième plus haut sommet de Turquie, Uludoruk (Reşko), à 4 170 mètres d’altitude.

La région comprend dix glaciers qui forment les hauts sommets, dont le plus grand est le glacier d’Izbırak, long de cinq kilomètres et d’une profondeur allant jusqu’à 100 mètres à certains endroits.

Chaque année, la région accueille des centaines d’alpinistes et amoureux de la nature dans la province de Hakkari (sud-est). C’est un endroit connu pour la randonnée en été et l’escalade en hiver.

Les alpinistes qui visitent régulièrement les lieux ont remarqué que les glaciers ont fondu de plusieurs mètres cette année.

« Nous faisons de l’alpinisme et des sports extrêmes dans cette région à différents moments de l’année », a déclaré à l’agence de presse Demirören, Hacı Tansu, représentant du club de sports de pleins airs.

« Depuis neuf ans, nous regardons les glaciers Cilo Reşko Keviya Pir et Mergan pour voir et documenter la fonte et la transformation. Nous enregistrons nos impressions avec des photos et des vidéos », a-t-il expliqué.

« Les glaciers fondent très vite ces derniers temps. Dans un avenir proche, les glaciers, l’élément le plus important de cette magnifique géographie, risquent de disparaître », a-t-il averti.

Tansu a noté que de grands lacs glacés s’étaient formés sur le glacier Spihane (Erinç), le plus grand des glaciers des monts Çilo-Sat : « Cela signifie que la fusion est plus interne ». Il ajoute que des actions et des précautions devraient être prises pour protéger l’ancien glacier.

« Les glaciers des monts Çilo et Sat sont très importants pour notre province. Le fait que cette région de merveilles naturelles ne soit pas davantage ouverte au tourisme est une grande perte », a déclaré Tansu. Il a dit espérer que les interdictions de voyager dans la région seraient un jour levées afin que les alpinistes puissent visiter les glaciers, facilement accessibles de Hakkari.

La solution consiste à limiter les émissions de dioxyde de carbone

Onur Köse, professeur de géologie à l’Université Van Yüzüncü Yıl, a déclaré que la fonte des glaciers ne se produisait pas seulement à Hakkari, mais également sur les plus hauts sommets de Turquie, y compris sur le mont Ararat, dans l’est de la province d’Ağrı, et sur le mont Süphan, dans l’est de la province de Bitlis.

« Ces glaciers sont en voie d’extinction », a déclaré Köse. « Bien sûr, il ne s’agit pas d’un problème rencontré uniquement en Turquie, c’est un problème qui se pose partout dans le monde et c’est un problème de réchauffement climatique ».

« L’objectif est de cesser de polluer le monde et nous devons y contribuer… Nous devons apporter notre propre contribution nationale au maintien de l’équilibre atmosphérique. Pour cela, les émissions de dioxyde de carbone produites dans notre pays et dans le monde constituent un facteur important. Réduire ces émissions autant que possible est important pour le maintien de l’équilibre atmosphérique de la Terre », a déclaré Köse.

Il a souligné que cela pouvait être réalisé en privilégiant les sources d’énergie propres et renouvelables, telles que l’énergie éolienne, solaire et géothermique.

La fonte des glaciers à travers le monde s’est accélérée ces dernières années, alarmant les scientifiques qui ont observé de profonds changements dans l’Himalaya, au Groenland, en Antarctique et dans d’autres zones glaciaires. Le rétrécissement de ces calottes glaciaires met non seulement en danger de précieuses sources d’eau douce, mais contribue également à la montée rapide du niveau de la mer.

Eda Özdemir

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *