Automobile

Ford Fiesta : l’after c’est meilleur !

Elle cache vraiment bien son jeu cette Ford fiesta, avec un moteur essence 1.0l ecoboost de 140 ch. Car, sous des apparences de sobre citadine estudiantine, se cache une perle rare, un génie de conduite, un bon élève qui sait rester modeste et évite de rouler des mécaniques.

Ses jantes tentaculaires, ses phares avant qui vous médusent, une calandre béante et une silhouette étirée. Une discrète mention « ST » sur les flancs, vu qu’il s’agit que d’une finition ST Line. Mais ce qui aurait pu la démasquer, c’est son rouge « Red Race », une teinte pétillante qui annonce la couleur.

A l’intérieur, l’acoustique est orchestrée par Bang & Olufsen. Le spécialiste danois du bon son a réparti dans la nouvelle Ford Fiesta 10 haut-parleurs à l’intérieur de l’habitacle. Un système B&O Play offrant une expérience sonore à 360 degrés, 675 watts avec subwoofer… la caisse porte bien son nom. Que la fiesta commence !

La prise en main du joujou est instantanée, ‎le moteur, un trois cylindres, est hyper souple et flexible. Encaissant tellement bien les hauts régimes et tellement bien feutré qu’on en oublie de passer les rapports supérieurs.

Au niveau de l’habitacle, exit l’intérieur vieillot et place à une très nette évolution sobre et épurée, mais avec quelques éléments qui annoncent les prémices de sa sportivité : surpiqûres sur le volant et levier de vitesses presque tout de cuir et pommeau d’aluminium qu’on n’a plus envie de lâcher – un grand plus pour les amoureux des boîtes mécaniques qui retrouveront enfin une prise en main ergonomique, des inserts carbone, un compteur aux aiguilles bleu turquoise, ainsi qu’un rappel d’éclairage au niveau du porte gobelet central et à travers les portières choix original et esthétiquement des plus agréables…

Et ce petit détail qui nous a intrigué : un porte carte mitoyen au levier de frein à main, qui se révèle un choix judicieux pour éviter d’encombrer le pare-soleil. Mais ce qui a fini par tous nous amuser et nous impressionner pendant toute une après-midi : un système de protection de porte qui s’enclenche et sort à l’ouverture et se rétracte à la fermeture ‎de la portière. Gadget ingénieux qui évitera à tous les amoureux de leur Fiesta quelques chagrins en cas d’ouverture un peu brusque.

Les sièges restent assez surprenant mais non moins sportifs avec ce motif zébra piéton rouge sur l’assise. C’est un concept !

Nous restons cependant toujours des plus sceptiques quant à l’éternelle quête des constructeurs à vouloir « downsizer ». En effet, trois ‎ cylindres ça a beau sur papier réduire les émissions de Co2, l’on sait d’avance que ceci constitue un talon d’Achille aux nouvelles autos. Leur fiabilité et les changements de pièces confirmeront ils réellement l’économie sur le long terme ? Seuls le temps et les kilomètres nous le confirmeront, alors rdv dans 10 ans… même jour, même pomme et – espérons le – même caisse ?

Daniel Latif

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *