Politique

France : aux départementales, le FN dépasse son score des européennes

À l’issue du premier tour des élections départementales, la nette victoire de l’UMP et le score inédit du Front national ont placé le Parti socialiste dans une position délicate ; de plus, les élections ont été marquées cette année par un fort taux d’abstention : un Français sur deux n’a pas été voter.FNLe Parti socialiste et le Parti radical de gauche (PRG) ne sont arrivés en tête que dans quinze départements, et le PS a aussi été éliminé du second tour dans 524 cantons des 1994 cantons dépouillés. Près de 220 élus de droite ont été élus dès le premier tour, 56 pour la gauche et 8 pour le Front national. D’après les décomptes du journal Le Monde, l’UMP et ses alliés sont arrivés en tête dans 41.18% des cantons (821 cantons), le PS et ses alliés dans 25.68% des cantons (512 cantons), les divers partis de gauche ont quant a eux obtenu un score de 4.06% (81 cantons), tandis que le Front national l’emporte dans 16.5% des cantons dépouillés, soit 322 d’entre eux.

Nicolas Sarkozy, président de l’UMP, s’est donc adressé aux électeurs de l’UMP qui se sont dirigés vers l’extrême droite : « Dans les cantons dans lesquels nos candidats ne sont pas présents au second tour, l’UMP n’appellera à voter ni pour le FN, avec qui nous n’avons rien en commun, ni pour le PS, dont nous ne partageons pas les choix. »

Dans les villes déjà conquises lors des municipales, le Front national s’enracine peu à peu, comptabilisant 26% des votes, et huit élus dès le premier tour. Le FN a donc dépassé dimanche son score des européennes, où il avait récolté 24.85% des voix, décrochant ses meilleurs scores dans le Var (38,90%), l’Aisne (38,76%), le Vaucluse (37,40%), le Gard (35,54%), la Haute-Marne (35,13%) et l’Oise (35,11%), d’après les résultats officiels.

Aurore Cros

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *