Politique

Gardes à vue des députes du HDP

Suite à l’entrée en vigueur de l’amendement constitutionnel portant sur la levée de l’immunité parlementaire de certains députés accusés de crime, 11 députés du HDP ont été placés en garde à vue en raison de leur refus de vouloir témoigner.

Dans ce contexte, les co-présidents du HDP, Figen Yüksekdağ Şenoğlu et Selahattin Demirtaş, ont été placés en garde à vue respectivement à Ankara et à Diyarbakır.

demirtas

Selon la déclaration du ministère de l’Intérieur concernant les gardes à vue, une procédure de capture a été appliquée sur les personnes ci-dessous par les forces de l’ordre instruit par les parquets généraux de Diyarbakır, de Şırnak, d’Hakkari, de Van, et de Bingöl pour les amener aux autorités judiciaires : Ferhat Encü, Leyla Birlik, Selma Irmak, Abdullah Zeydan, Selahattin Demirtaş, İdris Baluken, Figen Yüksekdağ Şenoğlu, Sırrı Süreyya Önder, Ziya Pir, Gülser Yıldırım, Nursel Aydoğan.

figen

Il a été constaté que Faysal Sarıyıldız et Tuğba Hezer, tous les deux faisant l’objet de mandat d’arrêt, étaient à l’étranger. Le processus concernant İmam Taşçıer et Nihat Akdoğan, faisant l’objet d’un mandat de garde à vue, est en cours.

Pour rappel, l’amendement constitutionnel prévoyant la levée de l’immunité parlementaire a été adopté au mois de mai par la Grande Assemblée Nationale de Turquie avec 376 voix, sans avoir besoin de recours à un référendum.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *