Art, Environnement

Graine d’artiste

L’artiste photographe, graphic designer et journaliste Mme Lalehan Uysal nous propose d’observer la nature de plus près avec son exposition « For The Eye ». Ses photos sont essentiellement centrées sur la graine, ce petit élément du quotidien dont émane la vie.

Depuis son enfance, l’artiste est passionnée par la nature, une passion que ses parents et ses grands-parents lui ont transmise. Mme Uysal a expliqué à Aujourd’hui la Turquie que, durant son enfance, sa mère considérait les graines comme des pierres précieuses qu’elle conservait avec soin dans les placards et les cendriers de la maison. Ces graines avaient une très grande valeur aux yeux de la famille, car chaque type de graine était l’héritage laissé par les ancêtres. L’artiste a ainsi conscience de la valeur de ces graines : elle leur attribuait des noms et faisait de ces petites billes de la nature ses jouets et ses amis. 

Il y a vingt ans, elle décide de donner une autre dimension à son amour pour la nature et de créer avec des amis l’association à but non lucratif « Protection de la vie écologique ». L’association met notamment en place le projet « Agriculture Tourisme et Troc » dont l’objectif est d’assurer la protection de la nature en Turquie. Mme Uysal a dédié cette exposition à Victor, l’un de ses amis, membre de l’association, décédé prématurément, qui l’a beaucoup aidé dans son projet notamment en recherchant avec elle des femmes qui collectent ces graines.

Ces photos résultent d’un long processus. Chaque photo a été prise à une date différente. Certaines ont déjà été exposées à Oxford dans le cadre de l’exposition « Cook and Food ». L’idée de prendre des photos de graines lui est venue à l’occasion de cette exposition. Mme Uysal nous a expliqué qu’elle avait vu sur les graines de pastèques des motifs et des rayures qui sont invisibles à l’œil nu. Comme personne ne la croyait, elle a alors décidé de prendre des photos afin de prouver ses propos. Prendre les graines en photos permet également de protéger les graines du temps, les conserver et les collecter.

L’importance des graines est bien connue en Turquie comme l’indique cette maxime que prononçaient les agriculteurs au moment de semer leur graine : « cette graine est pour les loups, les oiseaux et le repas… »

L’exposition est ouverte jusqu’au 3 juillet 2019 à la galerie Ark Kultur à Cihangir (Beyoğlu, Istanbul).

Erraoui Youssra

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *