Découverte, Société, Tourisme

Grand intérêt des touristes pour la cité antique de Sagalassos

Au premier semestre 2019, plus de 27 000 touristes ont visité la cité ancienne de Sagalassos à Burdur. Connu sous le nom de « ville des empereurs », cette cité habitée depuis Alexandre le Grand (IVe s. av. J.-C) a survécu aux époques hellénistique et romaine. Fouillée depuis 1985, la ville n’a pas fini de révéler ses mystères.

Selon les chiffres de la ville de Burdur, 27 740 personnes ont visité Sagalassos au premier semestre 2019. Le nombre de visiteurs pour la même période était de 17 548 l’année dernière, tandis que le nombre de visiteurs pour 2018 était de 51 045 au total.

Située dans le sud-ouest de la Turquie dans le district d’Ağlasun à Burdur, la ville antique s’élève à quelques 1 750 mètres d’altitude et a une ancienneté qui remonte à environ 5 000 ans.

Le site est fréquenté par des vacanciers nationaux et étrangers, en particulier les week-ends. Environ 30 à 40 bus arrivent chaque jour dans ce lieu dont la richesse pourrait égaler celle d’Éphèse à Izmir.

Des fouilles et restaurations importantes sont menées depuis 1985. Le site a été proposé en 2009 pour une inscription au patrimoine mondial et figure sur la « liste indicative » de l’UNESCO dans la catégorie « patrimoine culturel ».

Sagalassos devient un site touristique majeur en 1990 avec le grand projet de fouilles dirigées par Marc Waelkens, de l’Université Catholique de Louvain en Belgique.

Le maire d’Ağlasun, Ali Ulusoy, a déclaré à l’Agence Anadolu que l’ancienne ville était une « perle cachée qui attend d’être explorée ». Il a expliqué que les fouilles étaient en cours depuis plus de 30 ans. « Notre objectif en terme de nombre de visiteurs est d’atteindre 100 000 personnes cette année », a-t-il ajouté.

L’une des cités les plus anciennes de la Turquie

Sagalassos est une ancienne cité d’Asie Mineure, située sur les contreforts du mont Taurus à plus de 1 400 mètres d’altitude, dans la région de Burdur. La ville a notamment été retrouvée en bon état en raison de la hauteur où elle se trouvait. La cité s’est surtout développée sous l’Empire romain, entre le IIe et le VIIe siècle, avant d’être désertée à cause d’un séisme majeur.

La ville antique hypnotise ses visiteurs avec sa fontaine Antonin, son agora, ses thermes romains, ses sanctuaires, ses théâtres, sa bibliothèque Neon et son hérôon à voir absolument.

Eda Özdemir

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *