Gastronomie, Tourisme

Hatay désire promouvoir sa gastronomie

Située au sud-est de la Turquie, la municipalité métropolitaine d’Hatay a rejoint en 2017 le « Réseau des Villes créatives » de l’UNESCO dans le domaine de la gastronomie. L’agence Anadolu rapporte que Hatay prévoit désormais d’exporter les saveurs de la région à travers le monde.

Crédit photo : Hürriyet Daily News

Le maire d’Hatay, Lüftü Savaş, a déclaré à l’agence Anadolu que « nous vivons dans une zone géographique qui se trouve sur le chemin du pèlerinage (Mecque). Treize des 23 civilisations à travers le monde ont vécu ici. Nous avons une histoire, des valeurs culturelles et une civilisation. »

Forte de cette histoire et de ce mélange des cultures, la gastronomie y est très diversifiée. Selon M. Savaş, plus de 600 plats locaux seraient à découvrir dans cette région. Le maire souhaite faire davantage connaitre et partager cette richesse culturelle unique au monde. Il déplore que ces traditions et recettes culinaires ne soient pas suffisamment connues et reconnues à l’étranger.

Sedat İnanç, le président de l’association des cuisiniers de Hatay, souligne quant à lui que la cuisine de la province « occupe une place particulière en Turquie et dans le monde ». Selon lui, il existerait plus de 250 sortes de petits-déjeuners à Hatay.

Sedat Inanç s’est dit inquiet quant à la perpétuation de ces traditions culinaires. Il regrette que beaucoup de recettes d’antan aient déjà été oubliées, faute de transmission. « Nous ne parvenons pas à offrir toute cette diversité culinaire faute d’installation nécessaire à cet effet », a-t-il déclaré avant d’ajouter : « Nous voulons que ces plats voient le jour sous forme de recettes compilées dans un ouvrage. »

Cette nomination à l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture devrait aider le maire dans sa volonté de « glorifier la marque de Hatay ». Il souhaite plus que tout promouvoir la gastronomie de sa province en Turquie et à l’étranger. Cela fait maintenant huit ans que M. Savaş œuvre à faire d’Hatay « la ville gastronomique du monde » à travers des événements promotionnels comme « Les journées d’Hatay » à Ankara, Istanbul ou encore Izmir.

Sedat İnanç a ajouté que : « Il y a un grand intérêt pour les plats d’Hatay, mais nous n’avons toujours pas de cuisiniers ou d’installations pour servir. Si nous parvenons à surmonter ce problème, je crois que la cuisine d’Hatay atteindra la renommée qu’elle mérite »

Espérons qu’avec cette reconnaissance internationale, la gastronomie de la région puisse perdurer et régaler les touristes !

Marie Boyenval

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *