Cinéma, Société

Hausse de fréquentation des salles de spectacles

Hier, l’institut Türkstat a publié les statistiques pour le cinéma et le théâtre en Turquie pour l’année 2017. Celles-ci révèlent un intérêt grandissant pour l’art du spectacle local.

 

En 2017, 68 482 526 tickets de cinéma ont été vendus en Turquie, soit une augmentation de près de 24% en une année.

Plusieurs facteurs peuvent expliquer cet enthousiasme du public turc pour le grand écran. D’abord, un accès aux salles de cinéma facilité – leur nombre a augmenté de 8,4% sur la période 2016-2017. Ensuite, le public turc s’est vu proposer un choix de films plus large que les années précédentes. Le nombre de films diffusés dans les cinémas turcs a augmenté de 8,9% en un an.

Le septième art turc n’a rien à envier aux grandes productions étrangères à en croire les statistiques. Les audiences pour les productions locales ont augmenté de 31,5%, représentant 37 904 091 tickets vendus. L’audience pour les productions étrangères a également augmenté, mais dans une mesure moindre : une augmentation de 15,7% en un an, représentant 30 578 435 places vendues.

Au cours de la même période, le nombre de productions nationales projetées a bondi de 11,6% tandis que le nombre de productions étrangères a augmenté de 6,9%.

Le rapport de Türkstat a révélé que quatre villes ne possédaient pas de cinéma, à savoir Ardahan, Bayburt, Şırnak et Tunceli.

Le sixième art a également suscité un grand intérêt de la part des Turcs en 2017. Les statistiques montrent que, durant la saison 2016-2017, le nombre de spectateurs a atteint 7,6 millions, une augmentation de 16,4% par rapport à la saison précédente.

Une augmentation du nombre de salles de théâtre est également à constater : 783 salles sont désormais répertoriées en Turquie, soit une augmentation de 8,6% en un an. Par ailleurs, 8 948 spectacles ont été présentés lors de la saison 2016-2017. Par rapport à la saison précédente, le nombre de représentations dans les salles de théâtre a augmenté de 18,2%, soit 31 690 représentations au cours de la saison 2016-2017.

Comme pour le cinéma, les productions locales ont eu davantage de succès que les œuvres traduites.

Marie Boyenval

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *