Art, Culture, Découverte, Société

Hommage à Ruşen Güneş, « Qu’il se repose dans les lumières »

L’artiste d’État, altiste et compositeur turc Ruşen Güneş est décédé à Londres vendredi soir à l’âge de 80 ans des suites d’un cancer. Il faisait partie des plus grands musiciens de Turquie.

Né le 17 mars 1940 à Ankara, Ruşen Güneşintègre en véritable prodige du violon le Conservatoire d’État de la capitale, et ce tout juste après l’école primaire. Il fut notamment l’élève de Necdet Remzi Atak. Il obtient son diplôme en 1961, et rejoint par la suite l’Orchestre symphonique présidentiel en tant que premier musicien solo d’alto, un instrument à cordes frottées ressemblant au violon. 

En 1963, récipiendaire d’une bourse, Ruşen Güneş entre au prestigieux Royal College of Music de Londres où il rencontrera la future mère de ses deux enfants, Leyla et Kerim. Il y passera un an, avant de rentrer au pays. Après avoir effectué son service militaire, il s’installe définitivement en Angleterre en 1969.

Il devient alors membre de l’Orchestre de Chambre anglais pendant quatre ans où il se produira en solo en tant qu’altiste. Il aura le même statut dans l’Orchestre Philharmonique de Londres entre 1979 et 1987, et également dans l’Orchestre symphonique de la BBC entre 1988 et 2000 où il a eu la chance de jouer avec des artistes célèbres tels que Pierre Boulez, Günter Wand, Alexander Lazarev, David Atherton, Roger Norrington. En 1998, il reçoit le titre d’artiste d’État décerné par le ministère de la Culture.

À la suite de la nouvelle de son décès, de nombreux messages en hommage au musicien ont été partagés sur les réseaux sociaux.

« Nous sommes profondément attristés par la nouvelle de la disparition de l’estimé musicien et altiste Ruşen Güneş, lune des principales valeurs de la musique polyphonique dans notre pays », a déclaré l’ensemble de l’Orchestre symphonique présidentiel dans un message de condoléances publié sur Instagram. « Nos pensées et nos prières accompagnent sa famille, ses amis et toute la communauté musicale ».

« Mon cher ami Ruşen Güneş est décédé. Je suis très très triste. Nous avons parlé il y a à peine deux jours. Merci à toute la communauté artistique. Cétait une grande valeur, un grand maître dalto qui a pratiqué son art à Londres pendant de nombreuses années. Jai fait la promesse décrire un morceau dalto pour lui, je nai pas pu rattraper mon retard. Quil se repose dans les lumières », a déclaré le pianiste de renommée mondiale Fazıl Say sous une photo de Ruşen Güneş postée sur ses réseaux sociaux.

Le musicien demeure un honneur et une fierté pour la Turquie avec laquelle il n’a jamais rompu les liens, et ce malgré son succès à l’étranger. Un artiste, un père, un époux, un ami, Ruşen Güneş aura apporté son savoir, offert son art et réchauffé des cœurs. Il laisse derrière lui une carrière majestueuse, et sera surtout regretté de tous, partout.

Abou el amaim Nada

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *