Automobile, Economie

Inauguration du plus long tunnel routier de Turquie

Le président turc Recep Tayyip Erdoğan a inauguré mercredi 13 juin le plus long tunnel autoroutier du pays. Pour l’occasion, le ministre des Transports, des Affaires maritimes et de la Communication, Ahmet Arslan, était également présent.

Crédit photo : Hürriyet Daily News

« Les gens ont dit que c’était un rêve, mais nous l’avons fait », s’est exclamé le président turc lors de son discours d’inauguration. Et, le doute des habitants était légitime, car l’idée du tunnel d’Ovit n’est pas nouvelle. Elle date de 1880, avec pour but à cette époque, de contribuer au développement de l’Empire ottoman. La construction du tunnel avait commencé en 1930 et a été relancée par le président Erdoğan en 2012 alors que ce dernier était Premier ministre.

Long de 14,7km, le tunnel traverse la montagne Ovit, située au nord-est du pays. Entré en service le jour de son inauguration, il rejoint le district d’İkizdere dans la province de Rize et İspir dans la province d’Erzurum.

Le gouvernement a placé de grands espoirs dans la construction de ce tunnel pour dynamiser la région. Le chef de l’État a souhaité souligner lors de son discours « l’importance stratégique » du tunnel d’Ovit. Situé sur le couloir du Caucase qui ouvre sur l’Europe et l’Asie centrale, il représente un véritable enjeu économique et commercial pour le pays, puisqu’il vise à faciliter le transport de marchandises vers les ports de la mer Noire et ainsi développer les exportations. Grâce à cette nouvelle infrastructure, la circulation entre le nord et le sud du pays est également plus rapide.

En raison de sa longueur, et donc de sa dangerosité, d’importantes mesures de sécurité ont été pensées. L’éclairage et les couleurs, rouge et blanc, ont été spécialement choisis pour « augmenter la sécurité » et « éliminer le manque de visibilité et le manque d’attention des conducteurs », d’après le journal turc Daily Sabah, et ainsi réduire le risque d’accident.

Des aires de repos ont également été prévues afin de permettre aux automobilistes de faire une pause le long du trajet.

D’après le gouvernement turc, ce tunnel est également le troisième plus long du monde.

Ce projet s’inscrit dans la volonté du président turc de bâtir une « Nouvelle Turquie ». Il souhaite construire de nouvelles infrastructures et moderniser le pays pour la célébration du 100e anniversaire de la naissance de la République turque, en 2023, par Atatürk.

Marie Boyenval

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *