Le choix de la rédaction, Politique

İsmet Yılmaz élu président du Parlement

Après deux jours de vote et quatre tours de scrutin, İsmet Yılmaz, le candidat AKP [Parti de la justice et du développement] a finalement été élu président du parlement dans l’après-midi de ce mercredi 1er juillet. Une victoire qui laisse entrevoir le soutien officieux du MHP [parti nationaliste] à la majorité présidentielle au Parlement.

ismetyilmaz

İsmet Yılmaz (AKP), nouveau président du Parlement.

Ce scrutin parlementaire avait laissé place à tous les fantasmes, et l’attente avait été longue. En trois tours de scrutin, le parlement turc n’avait toujours pas été capable d’élire son président. Amenés à se prononcer parmi les quatre candidats correspondant aux quatre partis consacrés par les dernières élections législatives, les députés n’avaient pas été capables, hier, d’élire un des candidats à la majorité aux deux tiers (soit un minimum de 367 votes). C’est maintenant chose faite suite à ce quatrième tour.

Un scrutin à rallonge

C’est dire que la population du Parlement est variée depuis le 7 juin dernier. En effet, suite à la perte de sa majorité absolue par l’AKP lors des élections législatives, le parti a dû faire de la place, céder des sièges, et se serrer dans les rangs de l’assemblée afin d’accueillir les trublions d’une opposition aux trois visages (CHP ; MHP ; HDP). Une composition rendant l’accès au siège de président de l’assemblée plus périlleux ; pas moins de quatre tours auront permis d’y parvenir.

Après un AKP en tête lors des deux premiers tours mais une majorité toujours insuffisante, un troisième tour avait été organisé le lendemain à 15h30, à la majorité absolue, nécessitant ainsi une majorité revue à la baisse pour le vainqueur : 276 voix. Sorte de vote de qualification pour les partis puisque seules les deux premières forces politiques de ce troisième scrutin étaient retenues pour le suivant.

Si l’issue de ce troisième tour ne faisait aucun doute, avec l’inévitable duel AKP-CHP, le résultat de cet affrontement semblait néanmoins incertaine, les soutiens des partis minoritaires [MHP et HDP] demeurant encore inconnus. Il est toutefois clair à présent que le MHP a offert son soutien à l’AKP sur ce vote. Son leader, Bahçeli, avait d’ailleurs prévenu qu’il ne voterait pas dans le même bloc que le parti pro-kurde HDP, dont la sensibilité politique laissait présager un soutien à la gauche libérale incarnée par le CHP. Toutefois, l’absence d’un clair appel au vote formulé par Bahçeli pouvait laisser croire à des votes nuls de la part de ses députés. Il n’en a rien été.

Premiers pas vers une coalition gouvernementale ?

Cette victoire du candidat AKP, actuel ministre de la Défense, İsmet Yılmaz consacre donc la première collaboration entre le MHP et l’AKP depuis les résultats du 7 juin, pour ne pas dire la première collaboration entre deux partis depuis ces résultats. Un soutien que le leader du parti nationaliste, Bahçeli, n’est pas prêt de faire oublier à l’AKP, parti envers lequel il a toujours tenu des propos très sévères, notamment envers la personne du président Recep Tayyip Erdoğan.

C’est aussi à la suite de ces vives critiques, Bahçeli allant jusqu’à demander que l’on « donne » Bilal (le fils du président éclaboussé par un vaste scandale de corruption en 2013), en échange d’une alliance politique, que le MHP risquerait de se décrédibiliser en se rapprochant de l’AKP. Le rapprochement semble malgré tout bien entamé entre les deux partis à l’issu de ce scrutin.

Si ce résultat permet de tabler sur un possible gouvernement de cohabitation entre ces deux forces politiques, ces dernières ont néanmoins jusqu’aux 47 prochains jours pour y réfléchir. Délai maximum imparti aux élus avant de décider d’une coalition gouvernementale. Malgré l’apparition de nouveaux éléments permettant de concevoir quel pourrait être le prochain gouvernement turc, l’attente et la patience seront encore une fois les maîtres mots des jours, voire peut-être des semaines à venir.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *