Politique

Istanbul accueille « le président le plus pauvre du monde »

Arrivé ce jeudi soir, l’ex-président uruguayen Jose Mujica et sa femme passeront dix jours en Turquie.

aziz01

Jose Mujica et son épouse Lucia Topalansky à Izmir, accueillis par le maire (CHP) de la municipalité Aziz Kocaoğlu (à d.)

L’ancien président uruguayen, connu pour son style de vie modeste, et son épouse Lucia Topalansky, sont arrivés à Istanbul le 29 octobre, jour du 92e anniversaire de la proclamation de la République. Ils ont été accueillis par le vice-président du Parti Républicain du Peuple (CHP) Veli Ağbaba, à bord d’une Volkswagen 93 mise à disposition par la municipalité de Bakırköy. Arrivés de Paris, l’ancien couple présidentiel restera en Turquie une dizaine de jours, pour assister à une série de panels et de conférences pour la promotion de son ouvrage autobiographique « Président sans palace ».

L’ex-chef d’Etat sera accueilli par différentes municipalités dirigées par le CHP lors de son séjour, à Istanbul et en dehors, et devrait aussi visiter le siège du CHP et rencontrer son président, Kemal Kılıçdaroğlu. Après s’être rendu à Eskişehir en début de semaine, Pepe Mujica est arrivé le 4 novembre à Izmir, où il assistait à une conférence intitulée « Nous pouvons éradiquer la pauvreté », organisée par la municipalité d’Izmir et le quartier de Konak.

mujica

Jose Mujica dans la ferme de son épouse

Jose Mujica, dont le mandat s’est achevé en mars 2015, était connu comme le président le plus pauvre du monde, donnant 90% de son salaire mensuel – de près de 12 000 dollars – à des associations caritatives bénéficiant aux personnes défavorisées et aux entrepreneurs de start-up. Ce faisant, il se mettait au niveau du salaire uruguayen moyen, soit environ 775 dollars mensuels.

Choisissant de mener une vie modeste, Mujica a refusé de profiter du luxueux palais présidentiel national, préférant vivre à la ferme de sa femme, située hors de la capitale Montevideo et uniquement accessible par un chemin de terre. Les Mujica ne partageaient leur foyer qu’avec Manuela, leur chien à trois pattes et deux officiers de police. Avant son élection en 2009, l’ancien chef d’Etat occupait le poste de ministre de l’agriculture sous le gouvernement de gauche. Il a également passé 4 années en prison à la suite de son implication dans la guérilla uruguayenne Tupamaros dont il fut l’un des leaders.

Engagé contre le consumérisme et pour la cause écologiste, le président est connu pour ses discours militants. « Nous avons inventé une société sans tête ; c’est le principal problème politique de l’humanité. (…) Notre société souffre d’une addiction à l’accumulation. C’est une véritable addiction, comme le tabagisme », a lancé Mujica lors d’une conférence commune avec le chef du parti français Front de gauche, Jean-Luc Mélenchon, à Paris.

Coralie Forget

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *