Environnement, Société

Istanbul : Des cliniques vétérinaires mobiles

Des cliniques vétérinaires mobiles ont commencé à sillonner les rues d’Istanbul afin de soigner les animaux errants. Lancée par la municipalité d’Istanbul, l’initiative s’avère déjà être un véritable succès.

Depuis deux mois, ce n’est pas moins de 280 chiens et chats des rues d’Istanbul qui ont été soignés par une équipe de vétérinaires qui font partie du projet « Vetbus » déployé dans les 39 districts de la ville.

Dans le cadre de ce projet, deux bus convertis en cliniques – un pour chaque rive d’Istanbul – procèdent à des dépistages sanitaires, implantent des micropuces, vaccinent et traitent contre les parasites les animaux errants de la ville.

L’une des vétérinaires de la Direction des services vétérinaires de la municipalité d’Istanbul, Neşe Toker, a expliqué à l’Agence Anadolu que les bus se rendaient chaque jour dans différents districts de la ville afin de venir en aide à ces animaux au plus vite : « Dans le cadre du projet Vetbus, nous effectuons des tests de santé, des vaccinations, des traitements internes et externes contre les parasites, et implantons des micropuces. ».

Pour les animaux dont la vie n’est pas en danger, les soins se font en service ambulatoire. Dans le cas contraire, l’équipe de vétérinaires les transferts vers des centres vétérinaires de la ville plus à même de fournir les soins nécessaires.

Si les animaux errants sont la priorité des Vetbus, les habitants d’Istanbul peuvent aussi amener leurs animaux de compagnie dans ces cliniques mobiles. Par ailleurs, une ligne d’assistance « Alo 153 » a été mise en place afin que les citoyens d’Istanbul avertissent les équipes vétérinaires de situations d’animaux en danger.

Selon le quotidien Daily Sabah, en 2017 le gouvernement a alloué 11,5 millions de TL supplémentaires aux municipalités de Turquie pour la réhabilitation des animaux errants. Un doublement du budget qui devait être utilisé pour stériliser les animaux, les pucer, mais aussi pour construire des abris.

Selon le ministre des Eaux et forêts, Veysel Eroğlu, le gouvernement a fourni plus de 22 millions de TL à 45 municipalités pour la prise en charge des animaux errants entre 2009 et 2016.

Camille Saulas

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *