Art, Société

Istanbul : l’art contemporain turc à l’honneur

Le 12 février a eu lieu le vernissage de trois expositions, organisées dans le cadre du projet PİLEVNELİ, au sein de la galerie PİLEVNELİ Mecidiyeköy, dans l’arrondissement de Şişli. Les artistes turcs sont ici à l’honneur avec des œuvres contemporaines. Les expositions sont ouvertes au public jusqu’au 24 mars.

Mustafa Yüce, « Dönüşüm » (« Transformation »)

KÂĞIT (« papier » en turc) est la première des trois expositions. Elle se compose d’une sélection d’œuvres contemporaines effectuées uniquement sur papier. L’exposition nous permet d’admirer le travail d’une centaine d’artistes, avec des œuvres datant des années 60 à nos jours.

La deuxième exposition n’est autre que « Unpromised Lands » (« Terres non promises »). L’exposition personnelle de l’artiste Kezban Arca Batıbeki, fille du réalisateur Atif Yilmaz, « grand frère du cinéma turc », raconte l’histoire de ceux qui quittent, ou qui doivent quitter, des régions où ils n’entrevoient plus aucun espoir.

Kezban Arca Batıbeki nous décrit en images la vie de ces migrants qui sont mis en valeur sans dramatiser leurs situations. La série de photographies exposées, avec la pratique expressive de Batıbeki, apparaît comme un nouveau monde affichant à la fois les conditions ordinaires et extraordinaires de l’humanité.

Enfin, la troisième exposition met en scène la Liquor Factory du quartier de Mecidiyeköy. « Mecidiyeköy Liquor Factory as the Early Republics Daring Move and more : Grumbling in the context of City Memory » est le fruit du travail du cabinet d’architecture Emre Arolat, architecte turc primé de nombreuses fois par sa profession et professeur à l’Académie internationale d’architecture.

Emre Arolat montre, photographies à l’appui, l’évolution du bâtiment depuis le début de sa construction. Après les premiers plans, nous en apprenons davantage sur les travaux effectués par différentes équipes depuis les années 1930 avec l’exposition de documents originaux. Ce bâtiment et sa construction ont récemment suscité l’intérêt général du fait de ses particularités. Cette exposition se veut donc une sorte de réponse aux questions que se posent les gens à ce sujet.

Ces expositions ont pu voir le jour grâce à différents mécènes, dont le centre médical ASMED d‘Atasehir, l’hôtel Fairmont, Nespresso ou encore Coca-Cola.

Entrée libre.

Mehdi Abdsalam

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *