Environnement, Société

Istanbul : Les graines de tournesol bannies de la rive d’Üsküdar

Sur la rive asiatique d’Istanbul, dans le district d’Üsküdar, il est désormais interdit de consommer des graines de tournesol sur le rivage afin que celui-ci ne soit plus jonché par les coques de ce mets très apprécié des Turcs. 

Alors que les graines de tournesol grillées constituent un amuse-bouche très répandu en Turquie, il ne sera plus possible d’en déguster sur la rive du Bosphore à Üsküdar, a annoncé sur Twitter le maire du district Hilmi Türkmen : « C’était une décision difficile, mais nécessaire. Il est désormais interdit de manger des graines de tournesol sur le littoral d’Üsküdar, de Harem à Küçüksu ». 

Si cela risque de déplaire à certains, il n’en reste pas moins que l’argent des contrevenants sera utilisé à bon escient et que le rivage n’en sera que plus propre : « Nous ne souhaitions pas imposer des amendes, mais le revenu des amendes sera reversé à un fonds que nous avons créé pour les services aux handicapés », a expliqué le maire. 

Le 8 juillet, Hilmi Türkmen a rencontré des journalistes sur la plage de Salacak, en face de la tour de Léandre. À cette occasion, le maire d’Üsküdar a déclaré : « Cette côte doit être propre », avant d’ajouter que le problème le plus fatigant concernant la propreté de la côte était la prolifération des coques de graines décortiquées sur les trottoirs, les routes, ou encore les rochers, sans parler de celles qui flottent sur les eaux du Bosphore. 

Les graines de tournesol constituent l’une des collations les plus appréciées des Turcs, mais aussi un secteur économique important du pays. L’an dernier, la production de graines de tournesol en Turquie s’est élevée à 125 000 tonnes pour un chiffre d’affaires de 1,2 milliard de livres turques.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *