Environnement, Société

Istanbul : Le lycée Saint-Joseph produit de l’électricité solaire

En mettant en place le projet de centrale solaire en été 2018, le lycée Saint-Joseph a produit 12.500 kWh d’électricité jusqu’à aujourd’hui et a diminué son émission de dioxyde de carbone de 8.8 tonnes. Disposée sur le toit de l’atelier de menuiserie du lycée, la centrale solaire est composée de 104 panneaux solaires photovoltaïques qui permettront au lycée de produire 33.000 kWh d’électricité et de diminuer son émission de dioxyde de carbone de 25 tonnes par an.

En réalisant encore un projet respectueux de l’environnement et fondé sur le développement  durable, le lycée Saint-Joseph, situé à Istanbul, a enrichi ses projets avec la mise en place de la centrale solaire durant l’été 2018. Disposée sur le toit de l’atelier de menuiserie du lycée, l’établissement a déjà produit 12.500 kWh d’électricité et a diminué ses émissions de dioxyde de carbone de 8.8 tonnes.

En luttant contre le réchauffement climatique et en diminuant son empreinte écologique, le lycée Saint-Joseph a pour objectif de produire 33.000 kWh d’électricité et de réduire l’émission de dioxyde de carbone de 25 tonnes par an en utilisant 104 panneaux photovoltaïques sur un espace de 171 m2.

La centrale solaire produira 10 à 12% de l’électricité consommée par le lycée

Ahmet Birsel, coordinateur du Centre des Sciences Naturelles et du développement durable, qui souligne que la centrale solaire produirait 10 à 12% de l’électricité consommée par le lycée, explique les origines de ce projet : « Comme cela a été précisé lors de la conférence des Nations-Unies sur le changement climatique en 2015 et dans l’Accord de Paris signé par plus de 180 pays, il faut diminuer l’émission de dioxyde de carbone. Nous avons décidé de faire un projet pour surmonter à notre échelle ce problème en utilisant nos propres moyens. L’idée de fonder une centrale solaire est née en août 2016. Avec le soutien du conseil des monuments historiques et de la municipalité de Kadıköy, nous avons mis en place ce projet. »

L’électricité produite par la centrale solaire ne sera utilisée que pour la consommation du lycée

M. Birsel a pris en compte qu’il fallait disposer un nombre maximum de panneaux aux endroits qui ne sont pas à l’ombre sur le toit de l’atelier en considérant son inclinaison, la direction vers le sud et sa structure. M. Birsel a précisé qu’il n’y avait pas de matériel de stockage tel que des batteries dans le fonctionnement de la centrale solaire. Ajoutant que la consommation maximale sera de 5.000 kWh au mois de juillet et celle minimale sera de 1.000 kWh au mois de décembre, M. Birsel a insisté sur le fait que l’électricité produite par la centrale solaire ne sera utilisée que pour la consommation du lycée.

Paul Georges: « Nous allons augmenter la production de l’électricité en utilisant de nouveaux matériaux innovants qui sont plus discrets »

Paul Georges, le directeur du lycée Saint-Joseph d’Istanbul, a déclaré : « Il nous apparaît essentiel de mettre en œuvre une politique éducative promouvant la découverte des richesses de notre mère Nature, le développement durable, l’utilisation d’énergies renouvelables ainsi que la lutte contre le gaspillage. »

Déclarant que le lycée comptait augmenter la production d’électricité en utilisant de nouveaux matériaux innovants tels que les tuiles photovoltaïques qui sont plus discrètes, M. Georges a expliqué : « En plus, nous souhaitons restaurer un bâtiment qui servait autrefois de four à pain pour les internes du lycée. Nous ambitionnons de restaurer cette belle bâtisse en utilisant les standards d’une maison verte aux normes LEED (Leadership in Energy and Environmental Design). Cette maison servirait de laboratoire d’idées pour tous les clubs d’innovation de notre école dans un environnement écocitoyen. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *