Art, Cinéma, Culture, Société

Istanbul Modern : Un nouveau visage de la Russie au cinéma

Le cinéma du musée d’art moderne d’Istanbul lance un nouveau programme intitulé « Another Russia » qui prendra place entre le 19 et le 29 septembre. Pendant dix jours, le cinéma contemporain russe sera mis à l’honneur.

Une programmation originale et variée

Le but, comme son nom l’indique, est de montrer un autre visage de la Russie moderne par le cinéma. En effet, le cinéma russe avait essentiellement habitué la Turquie à des drames profonds, psychologiques et complexes.

Plutôt que de présenter une Russie déprimante et perdue, la sélection propose des films diversifiés en termes de style et de genre, allant des comédies aux thrillers, et traitant de sujets divers et variés.

Les films proposés lors de ces dix jours ont tous une saveur différente. Certains interrogent les changements d’identité et questionnent la question du genre comme dans L’homme qui a surpris tout le monde qui raconte comment Egor, un garde forestier de la Russie rurale, décide de changer de sexe après avoir découvert qu’il avait un cancer et brave les interdits de la société patriarcale russe.

D’autres sont de véritables comédies à l’image de Kokoko qui décrit d’une manière décalée le manque de communication entre les classes sociales après la chute du communisme.

Et bien que la programmation se veuille innovante par rapport à ce que l’on connaît déjà du cinéma russe, certains films comme Arythmie s’avèrent être des drames s’inscrivant dans la Russie actuelle et ses enjeux.

Bien d’autres films sont également programmés et l’on ne peut que vous inviter à vous rendre à Istanbul Modern durant ces dix jours afin de mieux cerner la culture cinématographique richissime de Russie.

Victor Mottin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *