Environnement, Société

Istanbul : Recyclez vos déchets contre des crédits pour votre « Istanbulkart »

La Municipalité de métropole d’Istanbul (IBB) compte mettre en place, cette année, une machine permettant aux habitants d’obtenir des crédits sur leur carte de transport en recyclant des déchets.Les pouvoirs publics de la mégapole turque redoublent d’inventivité pour encourager leurs citoyens à faire le tri sélectif. La « Smart Mobile Waste Transfer Machine », littéralement « machine mobile intelligente de transfert de déchets » en français, est la nouvelle innovation de la Municipalité de métropole d’Istanbul et doit permettre un recyclage autonome et intuitif, récompense à la clé ! Elle va être testée dans les rues de la ville tout au long de l’année avant son implantation définitive, selon le quotidien Daily Sabah.

Doté d’une interface électronique et équipé de capteurs sensoriels, l’appareil devrait être capable de distinguer le type de déchet recyclable placé dans son réservoir et d’évaluer son prix à la revente. En séparant le plastique du métal et du carton, elle aurait ainsi la faculté d’effectuer le tri sélectif par elle-même, tout en reversant les sommes correspondantes à la valeur des déchets directement sur les « Istanbulkart » des utilisateurs. La « Smart Mobile Waste Transfer Machine » doit d’abord être installée à 25 endroits différents au sein d’Istanbul. D’ici la fin de l’année, près de 100 machines de ce type devraient être installées dans les rues de la ville.

Cette innovation est destinée à faire progresser le recyclage au sein de la mégapole turque, dont les 14,8 millions d’habitants produisent en moyenne 17 000 tonnes de déchets domestiques par jour, selon le Daily Sabah. La pratique du tri sélectif est encore peu implantée à Istanbul et différents acteurs tentent par tous les moyens à ce manque. Pour preuve, une autre initiative incroyable du même type a vu le jour l’année dernière grâce à la société Pudegon, qui a installé une machine permettant de recycler les bouteilles en plastique en échange de croquettes pour les chats et chiens errants d’Istanbul.

Jean-Baptiste Connolly

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *