Découverte, Société

Istanbul : Le second plus grand bâtiment en bois du monde menace de s’effondrer

Situé au large d’Istanbul, sur l’île de Büyükada, le plus grand édifice en bois d’Europe et le deuxième plus grand au monde, l’orphelinat Orthodoxe grec de Prinkipo, a été identifié par l’organisation Europe Nostra comme faisant partie des sept sites les plus menacés du patrimoine culturel mondial.

Datant de 1898, cette magnifique structure peu connue, construite par le célèbre Alexandre Vallaury, devait être à l’origine un hôtel et un casino pour la Compagnie Internationale des Wagons-lits. Cependant, un groupe s’opposa à ce projet prétextant que l’hôtel nuirait à l’image et à la moralité de Büyükada. Le sultan ottoman Abdulhamid refuse alors l’exploitation du bâtiment en tant qu’hôtel. En 1903, cet imposant bâtiment fut vendu au patriarcat œcuménique de Constantinople. C’est ainsi que l’édifice sera transformé en orphelinat et aurait accueilli près de 6 000 orphelins. Cependant, en 1964, le lieu fut fermé en raison de fortes tensions liées au conflit chypriote.

La structure se compose de trois sections principales, de six étages pour les bâtiments situés aux extrémités et de cinq étages pour sa partie centrale, d’où son apparence impressionnante. L’orphelinat disposait de 106 chambres, d’une magnifique bibliothèque, d’une grande cuisine avec une équipe de 15 personnes qui y travaillait.

Aujourd’hui, Europe Nostra qui, depuis 2005, publie chaque année une liste des sites les plus menacés en Europe tire la sonnette d’alarme. Et pour cause ! L’emblématique orphelinat risque de s’effondrer à tout moment en raison d’années de négligence et de son exposition aux conditions météorologiques. Par ailleurs, en 1980, le bâtiment fût fortement endommagé par un incendie qui a détruit une bonne partie du toit en bois.

Selon l’avertissement lancé par l’organisation qui, en partenariat avec la banque européenne d’investissement, tente de récolter des fonds pour sauvegarder le patrimoine en danger d’Europe, le toit ainsi qu’un angle du bâtiment atteint par cet incendie – 20 000 mètres carrés – se sont déjà effondrés et nécessitent d’être rapidement reconstruits sans quoi l’ancien orphelinat pourrait entièrement s’écrouler !

Cette année, l’ONG dénombre six autres sites appartenant au patrimoine mondial qui nécessitent une protection urgente. Parmi ceux-ci, l’on compte des églises post-byzantines en Albanie dans les villes de Moscopole et de Vithkuq. La liste comprend aussi le centre historique de Vienne et les monastères troglodytes de David Gareji et l’Hermitage dans l’est de la Géorgie. En Europe occidentale, la Grimsby Ice Factory, la plus ancienne fabrique de glace du Royaume-Uni fait partie également de cette triste sélection.

Le président d’Europa Nostra, Maestro Plácido Domingo, a déclaré à la suite de l’annonce de cette nouvelle : « La liste des sept sites les plus menacés regroupe des trésors rares du patrimoine culturel européen qui sont en danger de disparition. Les communautés locales sont profondément engagées à préserver ces importants sites de notre patrimoine mondial, mais ils ont besoin d’un soutien européen plus large ».

Tülin Ağaç

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *