International, Politique

« J’ai donc décidé de clore le débat constitutionnel »

François Hollande a annoncé qu’il renonçait à la révision constitutionnelle. La déchéance de nationalité ainsi que la constitutionnalisation de l’état d’urgence ne seront donc pas inscrites dans la constitution. Cet abandon est un nouvel échec pour Hollande et son gouvernement socialiste.

 François_Hollande_26_avril_2015

Après plus de quatre mois de débat houleux et de nombreuses polémiques, le Président de la République a annoncé aujourd’hui qu’il enterrait la révision constitutionnelle. Cette décision intervient une semaine après que le Sénat n’ait pas voté l’article 2, concernant la déchéance de nationalité, du projet de révision constitutionnelle. En effet, la Chambre haute du Parlement français a adopté une version différente du texte que celle passée à l’Assemblée, le 10 février dernier. Dès lors, François Hollande s’est retrouvé devant une impasse constitutionnelle, puisque l’adoption de la révision constitutionnelle été devenue impossible. Il a ainsi renoncé à cette mesure qu’il avait annoncée le lendemain des attentats du 13 novembre. Le Congrès à Versailles n’aura donc pas lieu.

 

Un échec cuisant

L’annonce de François Hollande est un échec de plus pour le gouvernement socialiste qui s’était pourtant pleinement investi pour faire passer la révision de la constitution. Cependant, l’opposition politique et populaire au projet était trop importante. Même l’ancienne Garde des Sceaux, Christiane Taubira, avait quitté le gouvernement en cours de route par opposition politique et idéologique.
L’expression de l’eurodéputé Jean-Luc Mélenchon semble regagner en actualité puisqu’il semblerait que le « capitaine pédalo » est en train de sombrer avec son navire.

En fait, qui va payer ces quatre mois de débats à n’en plus finir, les conférences de presse, le Congrès à Versailles etc. qui n’ont, au final, rien apporté ?

 

Raphaël Schmeller 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *