Culture, Découverte, Société

Jean-Paul Didierlaurent remporte le Prix littéraire NDS 2018 avec son roman « Le liseur du 6h27 »

Organisé par le lycée Notre Dame de Sion et son Association des Anciens, le Prix est accordé en alternance une fois à une œuvre écrite en langue turque et l’année suivante à une œuvre écrite en français et traduite en turc. Pour sa dixième édition, le Prix sera attribué à l’écrivain français Jean-Paul Didierlaurent pour son roman « Le liseur du 6h27 », traduit en turc par Aysel Bora et publié par la maison d’édition Can.

La cérémonie de remise du Prix littéraire NDS 2018 aura lieu le mercredi 9 mai, à 18h30, au Palais de France, sous le haut patronage de son Excellence Charles Fries, Ambassadeur de France en Turquie, et en présence du Consul général de France à Istanbul, M. Bertrand Buchwalter.

Tomris Alpay, Présidente du Jury, présente ainsi le roman primé cette année : « Des âmes écrasées par la routine de la mégapole. Des livres disparus sous les dents d’une machine de recyclage. « Le Liseur du 6h27 » est un récit moderne et fantastique de la vie de nos jours».

« Le liseur du 6h27 »

Guylain Vignolles, un jeune homme rêveur et solitaire, travaille au pilon, au service d’une redoutable broyeuse de livres invendus : la Zestor 500. Un métier qu’il exècre et qui l’enferme dans une vie triste et maussade. Pour leur donner une dernière vie, Guylain lit, chaque matin, à voix haute, quelques pages rescapées de ces livres voués à la destruction aux passagers du RER de 6h27.

Ce curieux passe-temps va l’amener à faire la connaissance de Monique et Josette, deux fans du liseur, qui vont l’aider à sortir de sa solitude.

Avant de quitter la rame, Guylain trouve un matin sur sa banquette, une clé USB égarée contenant de nombreux fichiers. En les lisant, il découvre les écrits quotidiens d’une jeune femme qui le bouleverse…

 

Jean-Paul Didierlaurent

Né à la Bresse (Vosges) en 1962, Jean-Paul Didierlaurent est un romancier et nouvelliste.
Après des études à Nancy (D.U.T de publicité), il est monté travailler quelque temps à Paris avant de retourner dans les Vosges.

Il a découvert le monde de la nouvelle en 1997 avec un premier concours, avant de remporter de nombreuses récompenses : Prix de la Ville de Nanterre en 2004 et 2005, Prix de la communauté Française de Belgique en 2005 et de la Libre Belgique en 2006, Prix de la nouvelle gourmande de Périgueux en 2008.

Nouvelliste exceptionnel, Jean-Paul Didierlaurent, lauréat à deux reprises du Prix Hemingway, signe son premier roman avec « Le liseur du 6h27 ». Ce dernier est un best-seller vendu et traduit dans 36 pays.

Jean-Paul Didierlaurent sort actuellement au Diable Vauvert un nouveau roman qui s’annonce passionnant, « La fissure ».

Le jury du Prix littéraire NDS :

Tomris Alpay (Présidente)

Yazgülü Aldoğan, Liz Behmoaras, Emel Kefeli, Arzu Öztürkmen, Mayda Saris, Zeynep Sabuncu, Özlem Yüzak, Mine Haksal.

Historique du Prix littéraire NDS :

– Le Lauréat du Prix Littéraire NDS 2009 est Gürsel Korat pour son roman Kalenderiye. Ayşegül Çelik a reçu la Mention du Prix Littéraire NDS pour son roman Şehper Dehlizdeki Kuş

– La Lauréate du Prix Littéraire NDS 2010 est Sylvie Germain pour son roman Magnus, traduit en turc par Yıldız Ademoğlu Atlan.

– Le lauréat du Prix Littéraire NDS 2011 est Yalçın Tosun pour son roman Anne, Baba ve Diğer Ölümcül Şeyler. Et Gaye Boralıoğlu a reçu la Mention du Prix Littéraire NDS pour son roman Aksak Ritim.

– Le Lauréat du Prix Littéraire NDS 2012 est Mathias Énard pour son roman Parle-leur de batailles, de rois et d’éléphants, traduit en turc par Aysel Bora. Et Jean-Louis Fournier obtient la Mention du Prix Littéraire NDS pour son livre Où on va papa ? , traduit en turc par Aslı Genç.

– Le Lauréat du Prix Littéraire NDS 2013 est Murat Gülsoy pour son roman Baba Oğul ve Kutsal Roman.

– Le Lauréat du Prix Littéraire NDS 2014 est Atiq Rahimi pour son roman Maudit soit Dostoïevski, traduit en turc par Ebru Erbaş.

– La Lauréate du Prix Littéraire NDS 2015 est Şebnem Işgüzel avec son roman Venüs, et Tuğba Doğan obtient la Mention du Prix Littéraire pour son roman Musa’nın Uykusu.

La Lauréate du Prix Littéraire NDS 2016 est Maylis Kerangal pour son roman Réparer les vivants .

– La Lauréate du Prix Littéraire NDS 2017 est Bahar Aslan pour son roman Moskova Defteri. Melisa Kesmez obtient la Mention pour son roman Bazen Bahar.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *