Découverte, Tourisme

Journal de bord : Floride

images
Samedi 25 juillet 2015

« Un voyage de 18h ! »

C’est dans la grisaille et le froid revenu depuis quelques jours sur Paris que nous partons dès 10h20 du matin vers Roissy 2 terminal E, pour prendre notre premier vol à destination d’Atlanta.
Il semble cependant qu’une fois arrivé à Atlanta à l’heure soit en effet à 17h10 heure locale après un décollage un peu en retard depuis Paris à 14h20 au lieu de 13h55. Accueil très agréable et bien organisé à Atlanta. Douane rapide. Ensuite nous récupérons nos valises, il faut dire que le vol était rempli à plus de 80 % d’américains qui rentraient de vacances, peu d’européen en partance donc.
Nos valises aux termes d’une extraordinaire organisation sont ensuite réenregistrées pour Pensacola. Nous repassons les contrôles dont la fameuse nouvelle machine qui scann intégralement le corps des passagers, une sorte de rayon X.

Nous atterrissons enfin à 21h30 heure locale à Pensacola… petit aéroport entouré de bayous…une piste en croix très courte… Après être parti de chez nous le samedi à 10h20 nous sommes donc arrivé à destination à 4h30 heure de Paris (donc dimanche matin heure de Paris) soit 18h en tout de trajet door to door comme on dit ici…

Dimanche 26 juillet 2015

« Une excursion dans les iles »

Après un bon petit déjeuner nous partons tout les 4 à la Marina de Santa Rosa à quelques kilomètres à peine de la maison pour récupérer le bateau de nos amis qui est stocké dans un hangar à bateau, une sorte de gigantesque parking de stockage. A la demande le bateau est alors mis à flot pour le propriétaire. Ce « petit » esquifs est en fait un très gros hors bord qui va nous mener à vive allure dans le golfe jusqu’à une merveilleuse petite ile de sable d’un blanc immaculé, une sorte de quartz où nous allons pique niquer et passer une bonne partie de notre dimanche. Ambiance incroyable on longe la côte puis la base aéronavale et ensuite on se « gare » au bord du rivage puis on débarque nos affaires parasol glacière etc. etc.
Peu de fonds, beaucoup de sables mouvants donc dangereux dans lequel je m’enfonce d’ailleurs assez brusquement, des méduses pour couronner le tout ce n’est pas là que l’on fera de la natation. Journée de repos fort agréable, beaucoup de monde, de yacht énormes et de superbes voiliers et trimaran sont là.
Retour vers 15h avec une visite complète de la baie de Pensacola avec ses oiseaux sauvages dont des hérons superbes.

url

Lundi 27 juillet

« Un petit tour de ville »

Fin de la sensation de Jet Lag, on se réveille vers 7h car couché très tôt soit 20h30 la veille. Après un bon petit déjeuner nous partons faire un petit tour du centre ville de Pensacola, les églises, la banque le super marché et nous terminons par le célèbre poissonnier Joe Patti, un genre de criée, marché de poissons et divers tout à fait unique, et dont un drakkar orne l’entrée ainsi qu’un chalutier de pêche factice.

Mardi 28 juillet

« Petit voyage vers l’Est Jacksonville etc. »
Après un bon petit déjeuner, nous prenons la route de l’Est direction Tahalassee la capitale administrative de l’état de Floride, et donc le site de la bataille d’Olustee en 1864 près de Lake City. Une route longue et monotone nous attends, nous faisons halte à Lake City dans un Waffle House, où nous nous régalons de sandwich avec lard et pomme de terre accompagné de thé glacé renouvelable à volonté. Une très sympathique serveuse nous accueil du nom de Sandy et nous terminons par des gaufres nappées de beurre salé et de sirop d’érable un régal. Avant de reprendre notre route j’informe Sandy que Waffle se dit en français « Gaufre » cela semble soulever beaucoup d’intérêt.
Nous terminons alors notre route jusqu’au site de Olustee, fermé ce jour mais nous accédons tout de même juste après un orage. J’en profite pour enregistrer quelques « featturettes » historiques pour Viméo depuis le site avec son monument aux morts et ses deux canons. Très calme au milieu des arbres recouverts de « mousse espagnol », passage par le petit cimetière au bord du chemin de fer tout cela est bien impressionnant !
Nous repartons ensuite vers Jacksonville et notre destination pour la nuit à Saint Augustine, la plus vielle ville des Etats-Unis dit-on. Après nous être pas mal perdu nous finissons par atteindre le Bed and Breakfast pour la nuit. Un bâtiment curieux style ancien aux douches veillottes et en dentelles. Cette ville fort ancienne ressemble à une petite ville espagnole dominée par le fort San Marcos construit en 1670 et qui contrôlait la communication entre l’océan atlantique et la rade de Saint Augustine. Rues élégantes belles maisons coloniales jolies boutiques originales nous dinons sur l’avenida menendez le long de la mer dans un pub irlandais, au menu des moules arrosées de Bière Guiness Blonde.

images

Mercredi 29 juillet

« Retour vers Gulf Breeze »

Après un bon petit déjeuner précédé d’une douche dans la baignoire rustique que j’ai surnommé « la douche de Reth » en hommage à Autant en Emporte le Vent, nous prenons congés de l’hôtel Carriage Away afin de reprendre la route vers « Wakulla Springs park » qui date de 1937 et où nous pourrons voir sur un bateau des alligators et des lamentins entre autre. Nous échappons de peu à la panne sèche et déjeunons tranquillement dans le lodge de Wakulla, qui est un parc où entre autre ont été tourné les premiers Tarzan et le film la créature du lagon noir auquel s’ajoute un site archéologique vieux de 15 000 ans. Trop tard pour le bateau qui est surbooké jusque 17h. Nous repartons alors pour poursuivre notre retour par la route côtière mais rapidement rattrapé par des orages violents. Nous passons par Apalachicola en passant une rade immense puis Panama City où des grands embouteillages s’ajoutent aux orages. Nous terminons enfin notre périple de retour en passant par la route des plages.

Dimanche 2 aout 2015

« Excursion vers le littoral »

Aujourd’hui balade jusque la petite plage dites « secrète » qui donne sur la baie de Pensacola face aux baies Eastern et Escambia. Nous nous y rendons à pied par un petit chemin derrière les villas cossues de Gulf Breeze nous arrivons à un chemin de forêt mi sentier de sable mi chemin en bois le tout au cœur d’une nature luxuriante de Naval Oak (chêne d’Amérique) de palmier et de bananier. Le petit chemin débouche sur une petite plage hélas bloquée par une eau noire qui sort d’un genre d’égout. Je réussie à contourner l’obstacle et ensuite aller sur la petite plage faire un petit film et quelques photos.

Lundi 3 aout 2015

« Visite de la base aéronavale de Pensacola »
Petit déjeuner vers 9h puis départ à 10h pour Pensacola et la base aéronavale dont le musée est fort réputé. Nous partons avec le van que l’on nous a prêté : une grosse Toyota qui file au travers du pont de Pensacola qui traverse la baie, nous longeons la mer puis après quelques ponts nous arrivons devant une presqu’ile qui est dans son entier une base militaire. Contrôle des passeports à l’entrée de la zone puis encore quelques kilomètres et voici le musée qui occupe quelques hangars de la base aérienne. Cette base aéronavale est la plus grande dans son genre sur le continent des Etats Unis après Hawaï bien sur.

Le musée tourne autour de l’histoire de l’aviation centrée sur les deux guerres mondiales. Tout y est depuis les mythiques avions de la guerre du pacifique, on retrouve avec émotion celui du Major Boyington de la célèbre série « Les têtes brûlés » avec Robert Conrad. Les zéros japonais les premiers avions à réactions de l’Allemagne Nazie. Puis un second hangar consacré à d’autres éléments cette fois plutôt de l’aviation civile avec l’hélicoptère présidentielle du président Nixon mais aussi le Lem ou encore certaines capsules de la conquête spatiale. Le musée se veut pédagogique et nous terminons la visite par un film Imax sur le débarquement du 6 juin 1944 les images sont à couper le souffle.

Puis un petit lunch au café Cobi où nous nous régalons de sandwiches grillés au bacon avec d’excellents thés glacés dont nous avons pris l’habitude depuis quelques jours à présent.
Enfin un peu de shopping j’achète entre autre un journal d’aout 1945 célébrant la fin de la seconde guerre mondiale.
On retiendra de la visite une carte représentant un planisphère vu du point de vu de l’Empire Japonais, je le prends en photo, il est fort intéressant car inédit hélas pas à la boutique. C’est selon moi la pièce la plus étonnante du musée. Puis après être allé jusqu’au phare (light house) de Pensacola nous faisons demie tour et rentrons vers 16h

Mardi 4 aout 2015

« A la découverte de la vielle ville de Pensacola »

Petit déjeuner tard comme nous nous levons tard finalement puis nous faisons le plein chez Texaco avant de nous diriger vers la vielle ville de Pensacola nous nous garons devant la vielle église et son parking gratuit, puis de vielles rues en vielles rues nous arrivons au musée historique, sur 3 étages dont le dernier est consacré à des prix annuels de sujets d’histoire des élèves des écoles de Pensacola. On retiendra le cabinet de curiosité du fondateur du musée Wentworth et notamment son chat desséchée et une belle salle consacrée à la guerre civile et au coca cola, ainsi que des cartes historiques nous montrant l’histoire de la ville et de sa région successivement espagnol française anglaise et américaine. Pensacola est surnommée la ville aux 5 drapeaux. Celui de la France, vu l’époque est représenté par la fleur de Lys et non pas le drapeau tricolore. Après ses visites nous allons nous restaurer au Irish pub avec des mini burger au bacon, je déguste deux excellentes bières de Pensacola.

images

Jeudi 6 aout 2015

«La visite de Fort Pickens »

Lever tôt nous prenons congés de nos amis qui partent pour l’Europe en vacances, nous gardons la maison jusqu’au 16 aout date de notre propre retour à Paris. On se dit au revoir à 9h et les voilà partis. Nous même nous apprêtons pour aller enfin visiter Fort Pickens car il fait grand beau temps et nous reviendrons par quelques courses chez Publix en début d’après midi. Nous passons le péage du pont (toll bridge) où généralement une charmante retraitée nous indique « Welcome to the beach ! » Nous prenons ensuite la Fort Pickens road qui traverse un paysage de dunes d’un côté la baie de Pensacola de l’autre le large avec le Golfe du Mexique. Nous entrons dans le park national pour 15 dollars après que le rangers ai vérifié notre permis de conduire. La zone est protégée afin de ne pas écraser les petits oiseaux de mer : « Save a Chick drive 20 mph ». Nous retrouvons là un véritable tombolo de dunes qui relie le continent et la presqu’ile de Gulf Breeze à l’île de Santa Rosa où se trouve dans un paysage de forêt de pin maritime le fort lui même construit en 1834, quelque peu ruiné depuis, et qui ne servit que lors de la guerre de sécession tenue alors par les troupes nordistes. Nous visitons le petit musée sur la faune et la flore du site puis le fort lui même, superbe panorama sur la baie de Pensacola et le golfe du Mexique. Le chemin de ronde donne un superbe point de vue défendue par d’énormes canons et bouches à feu dont une superbe de 1844 que je photographie. Puis nous repartons par le même chemin en repassant pas le supermarché Publix où nous faisons nos premières courses puisque nous allons être seuls dans cette grande maison sans nos amis pendant presque 10 jours. Pas facile de faire les courses à l’américaine mais nous nous habituons progressivement car trouver ne serait ce qu’une bouteille de Whiskey est complexe, il faut aller dans un magasin spécial.

Vendredi 7 août 2015

« Retour en ville »

Après un bon petit déjeuner nous partons vers 10h pour compléter notre visite du vieux centre historique. Comme la première fois nous nous garons sur le parking gratuit devant « the old church » très belle église toute blanche. Puis nous remontons la rue des vielles maisons, Zaragoza Street. Très jolie brasserie à notre gauche où est brassée la bière blonde de Pensacola que j’ai eu l’occasion de déguster il y a quelques jours. Puis les maisons se poursuivent toutes plus belles les unes que les autres et datant toutes du 19e siècle. Rocheblave House, 1890, Julee cottage 1805, Manuel Barrios cottage 1888 et Tivoli High House 1976 qui est une reconstitution d’une maison de 1805 et comporte aussi une boutique de souvenir. Nous continuons également par l’ancien musée historique de la ville qui est devenu entre temps une sorte de projet pédagogique pour les enfants, Arbona building, 1881, une jolie jeune femme afro américaine nous en fait la visite nous expliquant que c’était rare car en principe le lieu est réservé aux enfants et fermé au publique. Après avoir vu un superbe school bus et un vieux train à vapeur dans la cour du musée de l’industrie nous abordons enfin le théâtre de Pensacola qu’un joli chemin d’étoiles walk of fame entoure. Très bon accueil nous prenons des places pour la pièce de théâtre « Treasure of the Pirates » pour le Jeudi 13 aout à 19h30, 15 dollars les premiers rangs nous avons du mal à y croire tant le lieu et la salle surtout que l’on nous fait visiter est superbe (400 places).

Florida's_Turnpike_at_exit_267A

Samedi 8 aout 2015

« Retour à la base aéronavale.»

Aujourd’hui départ vers 10h30 pour la base aéronavale dont nous terminons la visite nous arrivons juste à temps pour voir l’autre film IMAX que nous souhaitions à 11h soit la conquête spatiale avec des images totalement inédites de la station internationale et des missions de la navette, ainsi qu’une présentation de la future mission sur Mars autour de 2030. Puis nous continuons par l’étage des deux grands hangars qui évoque principalement l’aérien militaire au travers de l’histoire avec des dioramas à l’échelle humaine présentant la bataille de Guadalcanal ou encore la vie quotidienne aux Etats Unis durant la seconde guerre mondiale ainsi que de superbes maquettes de portes avions comme l’Enterprise dans sa version seconde guerre mondiale puis actuelle, ou encore des plus récents comme le Shangri La. Parallèlement la grande salle de meeting fait l’objet d’une intense préparation de cérémonie de promotion et de retraites de militaires beaucoup d’uniformes d’officiers de marine, de l’aéronavale et de l’armée de terre. Hymne nationale, discours prise d’arme et prière à l’issue de la cérémonie tout cela est fort impressionnant et nous rappelle les jeunes matelots cadets qui étaient dans notre vol aller le 25 juillet dernier.
Enfin nous allons voir ensuite ce que nous n’avions pas vu du second Hangar le Bay One avec la partie sur les gardes côtes, et les derniers avions en service comme les Tomcats ou encore un superbe modèle d’Awacs.

Lundi 10 aout 2015

« A la découverte de l’Alabama et de la baie de Mobile »

Cap à l’Ouest ! Nous quittons la Floride pour l’Alabama, hélas la côte ici n’a plus rien à voir car nous sommes rapidement en présence après avoir franchit la baie de Perdido d’une alternance de paysage semi désertique et marécageux suivit d’ilots de buildings pour le tourisme face au golfe du Mexique, nous décidons alors d’obliquer plus vite que prévu vers la baie elle même de Mobile, mais avant de l’atteindre nous suivons une longue route au travers de la campagne de l’Alabama, alternance de bourgades tranquilles, de fermes et autres paysages bucoliques nous sommes là dans des choses fort différentes de l’Est de la Floride vu précédemment.
Puis nous prenons la route scénique qui va nous permettre de longer cette baie de Mobile, là encore très différente des baies que nous avons vu en Floride : Perdido, Pensacola, Barrancas etc. etc. Il s’agit ici d’un véritable bras de mer, nous notons une belle route parsemées de villa toutes plus belles les unes que les autres qui longent la baie. Nous arrivons ensuite à Fair Point, très jolie petite ville avec un superbe point de vue et une petite plage sur la baie, nous y descendons pour filmer et admirer ce gigantesque bras de mer qu’est la baie de Mobile, les tours de la ville de Mobile se détachent dans le lointain dans un surréel tel que l’on dirait un mirage. Nous remontons ensuite vers le nord pour rejoindre l’interstate 10 East qui va nous ramener en 45 minutes environ à Pensacola.

Mercredi 12 aout 2015

« Une excursion au USS Alabama Memorial »

Le mardi 11 aout, nous avons passé la journée à faire du shopping et le 12 nous décidons de retourner vers Mobile pour visiter le très recommandé, Albama Memorial. Après une petite heure de route nous y arrivons, spectacle saisissant que le pont qui traverse cet immense bras de mer marécage vers les terres et l’immensité bleu vers le large, au bout les grattes ciel du centre ville de Mobile et avant son immense port industrielle et l’USS Alabama mémorial.
2 dollars de parking et nous voilà installé devant le visitor center, des petits oiseaux se battent littéralement entre les roues des véhicules garés. Dérèglement climatique ou autre, nous ignorons la raison de leur comportement inhabituelle. Le site se compose donc d’un navire de la guerre du Pacifique entre 1942 et 1945, l’USS Alabama, d’un sous marin de la seconde guerre mondiale l’Octopus et d’un hangar exposant des avions. Le tout entouré d’un mémorial de la guerre du Vietnam ou trône un énorme bombardier B 52 peint en noir et du nom de « calamity jane »
Nous commençons la visite payante ici par l’USS Alabama qui a servi de 1942 à 1947 et est exposé à Mobile depuis les années 60. Impressionnante forteresse qui pouvait comporter jusqu’à 2 500 membres d’équipages, nous visitons l’intérieur du navire mais il faut bien dire que plus impressionnant est le pont de celui ci avec des batteries de tir énormes nous faisons beaucoup de photos et de films.
Puis nous poursuivons par le hangar aérien dont la pièce maitresse est sans nul doute l’avion furtif qui existait dès les années 60 et volait déjà à Mac 3,5 à cette époque on imagine les progrès accompli depuis notamment avec son successeur le B2. Nous récupérons de jolies pièces souvenirs en cuivre ainsi que 7 belles photos fantaisies de nous devant des décors différent, nous choisissons 3 tirages papiers et le reste est envoyé par email.
Enfin la dernière partie concerne les submersibles dont l’étonnant premier sous-marin de l’histoire utilisé par les confédérés contre les yankees lors de la bataille de Charleston en 1864. Je visite également l’« octopus », sous-marin de la seconde guerre mondiale qui donne un jolie point de vue sur la baie et sur les grattes ciel du quartier d’affaire de Mobile.

Jeudi 13 aout 2015

« Une soirée au Théâtre » !

Nous nous garons assez tôt devant la vielle église blanche puis nous terminons à pied pour le « petit théâtre » à ma grande honte je me rends compte que « L’Ile au Trésor » est un best seller mondialement connu, une pièce écrite dans les années 1880 par l’écossais Stevenson. Une petite troupe locale nous joue cette pièce durant 2h avec un petit entracte de 20h15 à 20h30, fin vers 21h30. La salle était presque vide, soit environ 150 personnes sur les 400 de capacité. On retrouve à la sortie et en rang bien serrés les comédiennes et comédiens, Nous décidons d’aller souper dans un lieu réputé du centre-ville : Jackson’s Steak House. Nous sommes habillés de manière adéquate pantalon chemise et chaussures que nous n’avions pas remis depuis 3 semaines, ça faisait tout bizarre au pays des shorts et des tshirts… Deux très bon verre de rouge californien suivit de deux « petits filets » avec leur purée de pomme de terre on termine par un sabayon aux fruits en forme de queue de homard un régal.

Vendredi 14 aout 2015

« Le zoo de Gulf Breeze »
Nous partons après un plein chez Texaco (le dernier) pour le Zoo de Gulf Breeze situé tout de même à 30 minutes de route de chez nous. L’établissement à peine indiqué est vieillot et petit. Nous entamons la visite munie de nos pots de peanuts réglementaires pour nourrir quelques bêtes dont des girafes.
Zoo classique cages veillottes on retiendra surtout les cris des singes, un alligator endormi deux pauvres lion qui faisaient peine à voir. Les girafes ont dévoré en quelques minutes nos pots de peanuts. Nous prenons ensuite le petit train à la sono qui ne marchait pas et surtout complètement vieillot et obsolète pour ce genre de musée. Pas grand chose là non plus, sauf quelques gorilles sur une ile.

Après avoir rangé l’appartement de nos amis et nos valises nous repartons vers Paris le 16 aout pour atterrir à Roissy le lendemain 17 aout vers 11h.

Olivier Buirette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *