Culture, Découverte, Société

Les journées Bibliopoles à Kadıköy rassemblent les amateurs de livres d’occasion

À l’occasion de la première édition des journées Bibliopoles, les amateurs de livres d’occasion stambouliotes se rassemblent pour partager leur passion commune. L’événement qui a débuté le 9 juin se poursuivra jusqu’au 17 juin. Organisé en collaboration avec la municipalité de Kadıköy, il se déroule sur la rue Ali Suavi, plus connue sous le nom de la « Rue des Artistes ». Les amateurs de livres de seconde main et anciens auront l’occasion de découvrir plusieurs expositions et de participer à des conférences autour de cette thématique.

Les stands des libraires accueillent les visiteurs entre 10h et 22h dans une ambiance chaleureuse, l’occasion d’inciter davantage la population locale à lire et à partager leur intérêt commun. Les participants viennent principalement des villes d’Izmir, d’Ankara et d’Istanbul. Au total, 42 libraires ont répondu présents pour cette première édition. De nombreux livres de premières éditions précieuses, revues, documents rares, cartes anciennes et magazines ottomans sont proposés. Ainsi, l’événement permet de répondre à tous les budgets.

L’événement proposera au total trois expositions sur des sujets de littérature, d’histoire et de  culture : « Étiquettes des libraires de l’époque ottomane à nos jours », les « Exlibris », « Nazım Hikmet a 116 ans » et ses ouvrages édités à l’écriture de la plume, et enfin « Ali Suavi ve Jön Türkler ».

Les journées Bibliopoles ont été réalisées en collaboration entre la municipalité de Kadıköy et l’association des libraires de livres d’occasion de Beyoğlu. Ümit Nar, président de l’Association Beyoğlu Bibliopole, propriétaire de Hermes Bibliopole et vendeur de livres d’occasion depuis dix ans, soutient lors de la rencontre avec l’équipe d’Aujourd’hui la Turquie qu’il faut être tout d’abord un bon lecteur afin de répondre aux demandes des lecteurs.

Puis, Ümit Nar explique le choix de Kadıköy pour le festival : « Nous avons organisé à Beylikdüzü un événement similaire l’an dernier. Nous avons prévu de le renouveler au mois d’août. Nous avons organisé un autre Festival à Haydarpaşa. Mais, aujourd’hui, Kadıköy est devenu un point stratégique qui réunit une population importante ces dernières années. Il était important pour nous d’organiser un tel événement à Kadıköy. C’est aussi pour assurer un certain confort aux lecteurs avec le concept de se déplacer jusqu’à eux. En octobre, nous prévoyons de faire une première édition de journées Bibliopoles à Izmir. C’est aussi souvent l’occasion d’apporter une aide aux étudiants et académiciens dans leurs recherches

Il ajoute : « Grâce à ce genre d’événements, une communauté de lecteurs se crée et se réunit pour partager cette passion. C’est très agréable. De plus, les gens ne connaissent pas très bien en quoi consiste notre travail. Il y a aussi des maisons d’édition qui traduisent très mal certains ouvrages pour limiter les coûts. Notre volonté était aussi d’apporter de la lumière et d’informer les lecteurs dans leurs choix. »

Avec une participation de 42 libraires, Ümit Nar explique la sélection et déclare : « Nous avons des critères pour la sélection des libraires participants ce qui assure une fiabilité et la confiance des lecteurs. Ces critères permettent ainsi de garantir la satisfaction de tous les participants. »

Il ajoute : « Nous avons pour objectifs d’organiser au minimum quatre événements Bibliopoles par an. Actuellement, nous pouvons compter celui de Kadıköy, de Beylikdüzü et celui d’Izmir. Nous réfléchissons sur un quatrième qui pourrait se dérouler à Beşiktaş. Le but est toujours d’atteindre davantage les lecteurs, de leur assurer une proximité et faciliter leurs accès à ces ouvrages. Nous avons également comme projet d’organiser des événements à l’étranger. Nous disposons d’ouvrages très précieux en raison à la richesse culturelle de notre géographie. Il est important de partager ces richesses. »

Selon Özgür Demir, propriétaire de la librairie Parşömen Sahaf à Izmir et participant des journées Bibliopoles de Kadıköy, « Ce genre d’événement est important puisqu’il propose dans l’environnement quotidien des individus l’accès à ces ouvrages. Je suis content de participer à cet événement. En parallèle, je participe régulièrement depuis cinq ans à la foire du livre de TÜYAP ainsi qu’à celui de Beylikdüzü et Kocaeli ». Pour les lecteurs, il précise qu’« il est important de bien choisir les livres. Je pense qu’aujourd’hui, il faut s’éloigner de la popularité dans tous les domaines. C’est aussi valable pour les livres. »

Tülin Ağaç

 

1 Comment

  1. Sati Karagöz

    Merci pour cet article ! J’y suis allée samedi dernier et j’ai beaucoup aimé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *