Art, Culture, Découverte, Société

La 4e édition du Concours International de piano – Istanbul Orchestra’Sion s’est déroulée du 7 au 13 mars 2020

Lancé en 2013 et organisé tous les deux ans par le lycée français Notre-Dame de Sion, le Concours International de piano – Istanbul Orchestra’Sion a pour objectif de réunir et de promouvoir des musiciens professionnels de niveau international, sélectionnés aux quatre coins du monde. Cette mission est animée par l’envie de donner aux candidats un lieu d’échanges propice à leur épanouissement musical, de leur permettre d’aller à la rencontre du public, des musiciens et du jury composé d’éminents concertistes internationaux.

Le Concours International de Piano – Istanbul Orchestra’Sion est membre de la Fondation Alink-Argerich depuis 2013 et de la Fédération Mondiale des Concours Internationaux de Musique depuis 2017.

Sur les 80 candidats, issus de 22 pays différents, à avoir tenté leur chance, 40 jeunes talents ont été sélectionnés lors d’une présélection effectuée en novembre 2019 par le jury pour participer à cette quatrième édition du concours. Extrêmement doués, les jeunes pianistes se sont retrouvés le vendredi 6 mars 2020 pour commencer la 4e édition du concours.

Les différentes étapes du concours se sont déroulées durant une semaine dans la salle de spectacle du lycée. Celles-ci étaient ouvertes au public.

Pour la troisième fois, Vahan Mardirossian a endossé le rôle de président du jury et de chef d’orchestre pour la dernière épreuve des candidats, la finale avec l’orchestre.

Cette année, la remise des prix a eu lieu dans la salle de spectacle du lycée et a été enregistrée par la chaîne TRT Müzik. La cérémonie, rythmée par des vidéos et interviews filmées par l’équipe de TRT, s’est attachée à retracer les événements marquants de la semaine. Vahan Mardirossian, le président du jury, a rappelé dans son discours que « le concours est en constante évolution et le niveau des candidats n’a jamais été aussi élevé ».

Les lauréats du Concours International de Piano – Istanbul Orchestra’Sion 2020

Le Premier Prix du concours a été remporté par le pianiste sud-coréen de 28 ans Kisuk Kwon. Le président du jury Vahan Mardirossian a remis le Prix au lauréat qui effectue actuellement un master de musique à Detmold (Allemagne). Kisuk Kwon joue du piano depuis l’âge de huit ans. Il a participé à de nombreux concours dans son pays et à l’étranger, notamment en Italie et en Chine, et il a remporté plusieurs prix.

Le Deuxième Prix du concours a été remis par l’Ambassadeur de France en Turquie, S.E Charles Fries, à la pianiste française Aude-Liesse Michel. Cette dernière a grandi dans une famille de musiciens et a commencé le piano à quatre ans avec ses parents, eux-mêmes pianistes. Aude-Liesse a participé à de nombreuses académies et master-classes et a, entre autres, remporté à l’âge de 15 ans un premier Prix au Concours Chopin à Budapest et le Prix spécial de la meilleure interprétation de musique française.

Le Troisième Prix du concours a été remporté par George Todica, un pianiste roumain de 26 ans qui vit à Londres. C’est à six ans que George Todica a commencé à jouer du piano. À ce jour, il a remporté plus d’une vingtaine de prix – dont le premier à huit ans – lors de concours nationaux et internationaux.

Le Prix Ali Damar est la nouveauté de cette 4e édition. Le compositeur et pianiste turc a composé pour le concours une œuvre contemporaine imposée aux demi-finalistes. C’est le compositeur lui-même qui a sélectionné le lauréat. Le Prix a été attribué au Sud-Coréen Kisuk Kwon. Ali Darmar lui a remis le prix.

Créé en 2017, le Prix des Jeunesses Musicales NDS donne l’opportunité à un jury d’élèves, qui a bénéficié d’une formation prodiguée par Franck Ciup et leur professeur de musique Ajda Ahu Giray, de récompenser « son » candidat. Le jury, qui a assisté à la finale, a décerné son prix à la jeune et talentueuse pianiste française de 24 ans Aude-Liesse Michel.

Les Prix :

– Le Premier Prix : 8.000 $

– Le Deuxième Prix : 4000 $

– Le Troisième Prix :  2000 $

Le Premier Prix se verra proposer une offre de plusieurs concerts dans les deux ans qui suivront le concours, dont un récital dans le cadre de la programmation annuelle de la salle de Spectacle du Lycée Notre-Dame de Sion ( Istanbul, Turquie), un récital durant le Festival des Lisztomanias (Châteauroux, France), la participation à un concert au Festival de Musique de Vila-seca (Vila-seca, Espagne), un concert au Festival International de Musique Classique de Gümüşlük (Gümüşlük, Turquie) et un concert durant l’Académie Internationale de Musique de Ayvalık (Ayvalık, Turquie). Le gagnant pourra accessoirement se voir offrir d’autres concerts dont la liste sera mise à jour sur le site internet du concours.

L’un des candidats du concours se verra offrir, dans les deux ans qui suivront le concours, un récital au Théâtre Saint-Bonnet (Bourges, France).

Le jury du Concours 2020

Vahan Mardirossian, président du jury, est le Chef principal de l’Orchestre de Caen et le Directeur Musical de l’Orchestre National de Chambre d’Arménie. Pianiste reconnu, il combine depuis plusieurs années ces deux passions en dirigeant du clavier les concertos (Bach, Mozart, Beethoven,  Chostakovitch…)

Gülsin Onay est l’une des plus grandes pianistes de Turquie. Sa carrière internationale couvre soixante-huit pays sur les cinq continents. Elle est appréciée par le public et les critiques dans les festivals de musique les plus importants du monde.

Pierre Réach est professeur au CRR de Paris, à l’École supérieure de Catalogne à Barcelone et professeur honoris causa du Conservatoire supérieur de Shanghai.

Olivier Moulin estunpianiste français qui a étudié au Conservatoire National Supérieur de Musique de Lyon où il a obtenu un premier prix. Il poursuit sa formation en Autriche au Mozarteum de Salzbourg. Il est l’invité de grands festivals internationaux et s’est produit dans des salles prestigieuses.

Ratimir Martinović est né à Kotor, au Monténégro. Il a étudié pendant sept ans auprès de Gekić à l’Académie des arts de Novi Sad et à l’université de Floride de Miami (États-Unis). Ilest le fondateur et le directeur de l’un des festivals de musique les plus prestigieux des Balkans : le festival KotorArt, qui se déroule dans sa ville natale. Ratimir Martinović a fait plus de 700 concerts avec plus de 60 orchestres dans de hauts lieux de la musique.

Jean-Yves Clément est poète, essayiste et organisateur de festivals, à Nohant chez George Sand (Festival Nohant-Chopin), à Châteauroux (Lisztomanias), à Saumur (Journées Nationales du Livre et du Vin), à Saint-Germain-en-Laye (Centenaire Le monde de Debussy, 2018) et à Braine (Festival 3 arts, 3 jours). 

Toros Can a étudié au Conservatoire d’État d’Ankara, au Royal College of Music de Londres, à l’Université de l’Arizona, à l’école des arts Meadows (Southern Methodist University) et à l’Université de Yale. Il enseigne actuellement à l’Académie des Beaux-Arts Arsu et à l’École Francophone de Musique d’Istanbul (EFMI)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *