Culture, Découverte, Société, Tourisme

La capitale du royaume hittite reprend vie

Après quatre années de travail pour un projet de 1,4 million de livres turques, la reconstruction de la capitale du royaume hittite, Hattusa, est terminée. Le site archéologique de ce village hittite, la civilisation la plus ancienne à avoir laissé des documents écrits dans une langue indo-européenne, se situe dans le district de Boğazkale, dans la province de Çorum, en Anatolie centrale. 

De la découverte de cette civilisation… 

Identifiée pour la première fois par les voyageurs Charles Texier en 1834 et John Hamilton en 1837, l’installation des Hittites en Asie Mineure est liée aux migrations de populations de langues indo-européennes à la fin du IIIe millénaire av. J.-C. Nommé d’après la Bible, qui le mentionne comme les Heth, l’existence de ce peuple se révèle par la découverte à proximité de Boğazkale (anciennement Bogazköy) d’archives, d’inscriptions, de monuments et d’objets. Les fouilles menées à Boğazkale et dans les environs ont révélé l’essence religieuse, mythique et culturelle de cette civilisation. Parmi les textes trouvés, le plus ancien est la Proclamation du roi Anitta. 

À Hattusa, capitale de cette civilisation, se trouvent un palais et au moins trente et un temples. Par ailleurs, les sites d’Ortaköy et Kusakli, situés également en Anatolie centrale, sont également dotés des empreintes de cette civilisation qui a laissé beaucoup de traces en Turquie. 

À la reconstruction de ce village

La mise en place d’activités et la réédification de Hattusa, inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1986, vont contribuer à la promotion de l’histoire des Hittites. Dans le but d’encourager le tourisme dans cette région peu visitée, la reconstruction de Hattusa va permettre aux visiteurs de se promener dans une autre époque en présentant les conditions de vie qui s’imposaient jadis à travers différentes activités. 

Avec de nombreux monuments à nouveau mis en valeur (un mur d’enceinte et des portes monumentales de la ville, un passage souterrain de 71 mètres de long, le palais de Büyükkale et 31 temples), le village nous invite à mieux comprendre cette civilisation ancienne.

Selon le gouverneur de Çorum, Mustafa Çiftçi, « cet endroit deviendra un village hittite animé, car il conserve son identité. Nous avons dans notre village un atelier de production géré par la Coopérative d’entreprise des femmes. Ces femmes y produisent et vendent leurs produits faits à la main. Nous avons également un atelier d’art. Le Centre d’éducation publique va aussi ouvrir un atelier. Cet endroit deviendra encore plus beau quand les autres sections s’ouvriront ».

Natasha Voase 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *