Culture, Découverte

La face cachée des bijoutiers du Grand Bazaar

Dissimulés dans les dédales du Grand Bazaar, des artisans bijoutiers maîtres et artistes exercent leurs talents.

orfevre_grand_bazaar

Réparer : l’atelier de Bekir Soydas ( Bekir Kuyumcu Tamircisi )

Kalpakçılar Caddesi, Sorguçlu Han no 26

Le Grand Bazaar d’Istanbul est pour certain un formidable attrape-touriste, pour d’autres un lieu pittoresque emblématique d’Istanbul et enfin pour d’autres encore, qui ont eu la chance d’y être initiés, c’est un marché plein de mystères et de dédales obscurs qui recèlent de merveilles. Notre équipe a eu la chance de visiter quelques-uns de ces endroits méconnus du public, en particulier deux ateliers de bijouterie, pour rencontrer les artisans qui s’y succèdent depuis le 15ème siècle.

DSC_4624

Si l’un de vos bijoux est abimé ou si l’un de vos fermoirs ne fonctionne plus, rendez-vous place Tamirci où un petit atelier de réparation vous attend. Bekir Soydas le propriétaire du lieu vous accueillera chaleureusement. Ce bijoutier expérimenté apprenti depuis ses 15 ans a ouvert son propre commerce il y a 25 ans déjà. Ses 35 ans d’expérience dans la réparation de bijoux lui assurent une dextérité suffisante pour réparer ce qui vous semble irréparable. Il est assisté par quatre employés parmi lesquels Gökhan Yilmaz, devenu il y a dix ans artisan maître dans l’art du polissage.

Observer, travailler, ces experts du bijou impressionnent par la précision, la concentration et la rigueur minutieuse dont doivent faire preuve chacun d’eux. Penchés sur des bracelets fins, des boucles d’oreilles étincelantes ou encore des broches d’argent, ils exercent leurs talents, infatigables, travaillant les métaux précieux, chauffant certaines parties du bijou à manipuler ou à remplacer. Après réparation, le bijou migre à l’étage où l’attend un arsenal de machines qui lui rendront sa brillance initiale. Même la bague la plus terne et la plus usée sort de son bain décapant aussi resplendissante que lors de sa prime jeunesse.

DSC_4627

Reproduire, créer : l’atelier Seyfi (Kuyumcu Seyfi)

Kalpakçılar Caddesi, Sorguçlu Han no 25

A quelques pas de la boutique de notre réparateur de bijoux se trouve un atelier à la fonction quelque peu différente. Irfan Altan et Seyfettin Narsap, artisans bijoutiers depuis environ 40 ans chacun. Leur travail n’est pas de réparer les bijoux mais de les fabriquer en reproduisant les maquettes ou les esquisses de leurs clients. Ces magiciens des métaux précieux travaillent avec des feuilles d’or, des pierres précieuses comme des boîtes entières de turquoises. L’ambiance dans l’atelier est à la détente. Ces véritables artistes travaillent avec un fond de musique orientale. Des revues, une table basse pour prendre le thé, une guitare, tout dans ce lieu montre que ce métier est une passion plutôt qu’un dur labeur, et que ces deux hommes n’exercent pas par obligation mais par plaisir de créer de la beauté à partir de matériaux bruts.

DSC_4608

Leur clients sont principalement Japonais, Coréens ou encore Chinois, bien qu’ils vendent aussi leurs pièces principales à des bijoutiers réputés comme Said Koc. Leur travail dans cet atelier est unique et ne peut se trouver nulle part ailleurs dans le Grand Bazaar. En plus de reproduire des esquisses et maquettes en bijoux, ces artisans créent des pièces uniques et originales suivant leur inspiration. Ces artistes cachés parmi les 60 rues et les 5000 boutiques du Grand Bazaar n’attendent plus que vous.

Anne-Laure Gatin, Noémie Allart, Mathilde Gautry, Rüya Ince

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *