Culture, Découverte, Mode

La francophonie revêt ses plus beaux habits au Palais de France

IMG_3450

Albert Camus disait avoir pour seule patrie « la langue française ». Qui de mieux qu’un écrivain pour dire l’amour des mots, et de la langue par laquelle ils prennent vie ? Le français, qui dans l’Empire Ottoman comme dans la Russie des Tsars, était au XIXe siècle, la langue de la bourgeoisie et des intellectuels, a perdu ce caractère de première langue, détrônée par l’anglais. Toutefois, le français est toujours utilisé par 220 millions de personnes dans le monde, et c’est aussi l’une des six langues officielles de l’ONU (Organisation des Nations Unies).

« Les visages de la francophonie »

Le 20 mars, la francophonie est célébrée dans le monde. Hier, au Palais de France, une soirée rendait hommage à cette langue qui est selon Muriel Domenach, Consul de France à Istanbul, le reflet d’une certaine manière de vivre et qui permet de dresser des « ponts entre différentes cultures ». La deuxième édition du concours « Les visages de la francophonie » récompensait des courts-métrages sur le thème de la francophonie, réalisés par des étudiants francophones résidant en Turquie.`

IMG_3395

Muriel Domenach

Dans la catégorie études supérieures, les lauréats sont des étudiants en quatrième année de relations internationales à l’Université d’Akdeniz d’Antalya. Il pratiquent le français depuis cinq ans, et avaient déjà participé au concours l’an passé, raflant la quatrième place. Cette année, ils avouent avoir consacré beaucoup de temps pour ce film « Monsieur le francophone » qui s’amuse des différences culturelles entre la France et la Turquie.

Durant trois mois, il ont surtout travaillé sur leur film pendant le week-end, et aussi passé quelques nuits blanches. Deux d’entre eux ont étudié en France, à Nantes et à Montpellier. Ils ont choisi d’étudier le français, un atout dans leur cursus: « Après l’anglais, la langue française est importante dans les relations internationales ». Ils remportent un billet d’avion pour la Tunisie, pays partenaire du concours.

IMG_3414

Les lauréats du concours « Les visages de la francophonie » pour le film « Monsieur le francophone »

La Tunisie, une terre d’accueil et de culture qui ne pliera pas

À l’occasion de cette soirée placée sous le signe de la francophonie, le Consul général de Tunisie à Istanbul, Neyla Chala Chebaane a souligné que la date de cette fête internationale instituée le 20 mars de chaque année, coïncidait également avec l’anniversaire de l’indépendance de la Tunisie. « La Tunisie était, sous la conduite de son leader indépendantiste Habib Bourguiba, parmi les premiers pionniers des pays fondateurs de la francophonie ». La représentante de la Tunisie en Turquie a également rendu hommage aux victimes de l’attentat au musée du Bardo à Tunis revendiqué par l’Etat Islamique ayant coûté la vie à 21 personnes, qualifiant une attaque « terroriste lâche et ignoble en plein cœur de Tunis ». Pour elle, les assaillants s’en sont pris aux « valeurs de la civilisation humaine, portant atteinte aux préceptes de toutes les religions et aux valeurs universelles des droits de l’Homme ».

« En opérant dans un haut lieu culturel, célèbre dans le monde entier, qu’est le musée du Bardo, symbole du patrimoine culturel et civilisationnel tunisien, riche de trois milles ans d’histoire, les terroristes qui ignorent tout des véritables préceptes de l’Islam, voulaient également porter atteinte aux modèles de la société tunisienne, basée sur la tolérance, la modernité et l’ouverture (…) Malgré les blessures et la douleur, causées par ce crime inqualifiable, la Tunisie restera debout et ne cédera jamais devant les visées des terroristes, elle combattra par tous les moyens ce fléau qui sévit dans le monde entier »

La réouverture du musée qui devait avoir lieu aujourd’hui a finalement été reportée sine die pour des raisons de sécurité.

IMG_3401

Neyla Chala Chebaane et Muriel Domenach

La Tunisie, l’Algérie et le Maroc étaient à l’honneur en deuxième partie de soirée, avec un défilé de 19 tenues nuptiales traditionnelles issues de collections privées.

IMG_3481

Défilé aux couleurs du Maghreb

Et le clou de la soirée  : une femme portant la Chedda, tenue originaire de l’Ouest Algérien désormais inscrite au patrimoine de l’UNESCO, défilant du haut d’un amaria (chaise à porteur utilisée lors des mariages).

IMG_3465

Femme portant la Chedda

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *