Société

La fraude dans les transports en commun: une habitude française ?

Le métro est le transport le plus utilisé pour se déplacer dans les grandes villes, chaque jour ce sont des millions de personnes qui empruntent ce moyen de transport dans les différentes métropoles mondiales. Cependant, le bon usage n’est pas toujours respecté et la fraude se démocratise de plus en plus.

hqdefault

Paris en bonnet d’âne 

La fraude dans la capitale est nettement plus élevé que celui des autres réseaux étrangers. La Cour des Comptes, dans son dernier rapport évoque un développement préoccupant de ce phénomène: les parisiens se placent en effet en tête avec un taux de fraude de 8,9% loin devant les autres capitales (1,9% pour Bruxelles, 2,18% pour New-York).

Le constat est assez alarmant. En effet, avec le coût économique et en additionnant le déficit de recettes et le coût des mesures anti-fraudes, la RATP a un manque a gagner de 253 millions d’euros pour cette année.

La fraude s’aggrave or les tarifs baissent régulièrement et sont indéniablement plus bas qu’ailleurs en Europe, aussi ce paradoxe montre-t-il que sauter par dessus le tourniquet serait une habitude française?

Londres, la ville modèle

Outre-Manche, la fraude est beaucoup plus inaccoutumée. Le taux de fraude à Londres avoisine les 1% malgré les prix exorbitants des tickets de transports.

Franchir illégalement une barrière est également risqué, la Transport for London (TfL) réprime par des amendes démesurées pour dissuader les fraudeurs dans la ville la plus surveillée du monde.

Istanbul, le métro comme argument politique

Le métro est en plein essor dans les quatre coins de la ville. De nouvelles lignes sont en constructions et vont rapidement sortir de terre. Dans le cadre de la nouvelle Istanbul, le métro est placé au centre des solutions pour atténuer les embouteillages monstres de la ville.

Quant à la fraude à Istanbul, c’est un épiphénomène qui n’apparait pas comme ayant de réelles répercutions sur le réseau. Dans la plupart des stations, les autorités placent des agents de sécurité en quantité ce qui fait qu’il est presque impossible de pénétrer dans le métro sans ticket ou pass-magnétique.

Hamdi Arslan

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *