Société

La Journée mondiale des droits de l’Homme célébrée par des manifestations

Ce jeudi 10 décembre, nous célébrions le 67ème anniversaire de l’adoption de la déclaration universelle des droits de l’Homme.par les Nations unies (ONU).

human-rights-day

La Journée mondiale des droits de l’Homme, qui commémore l’adoption de la Déclaration universelle des droits de l’Homme le 10 décembre 1948 par l’Assemblée générale de l’ONU, a été célébrée aujourd’hui par une série de raseemblements et de manifestations à travers le pays. Les associations de défense des droits ont pris la parole pour dénoncer les atteintes faites aux droits de l’Homme en Turquie, et commémorer les nombreuses victimes qu’ont fait la violence accrue ces derniers temps, en particulier dû à la reprise du conflit avec le Parti des Travailleurs kurdes (PKK).

Quant au Président Erdogan, il s’est exprimé dans une déclaration écrite publiée ce jour. Notant que la Turquie a été parmi les premières nations à signer le document, il affirme que les organisations terroristes contituent l’un des principaux obstacles aux droits fondamentaux, citant le PKK, le groupe afillié syrien YPG, le DHKP-C (organisation armée d’extrême gauche), l’Etat islamique, Boko Haram ou encore Al Qaïda. Il a également appelé à une plus grande solidarité et à une coopération internationale plus étroite, assurant que la Turquie va renforcer sa stratégie anti-terroriste “tout en gardant la balance entre libertés et sécurité”.

Le Premier ministre Ahmet Davutoglu a lui aussi publié une déclaration où il décrit l’importance de cette journée particulière pour ceux qui militent en faveur d’un monde exempt de discriminations basées sur les croyances et idées, se réjouissant lui aussi du soutien de la Turquie aux principes de liberté et de dignité humaines.

La Déclaration universelle des droits de l’homme, proclamée le 10 décembre 1948 et adoptée par l’Assemblée générale de l’ONU à la même date en 1950, vise à “promouvoir auprès de tous les peuples (…) l’idéal commun à atteindre par tous et par toutes les nations”.

Coralie Forget

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *