International, Société

La liberté de la presse dans le monde se déteriore

Reporters Sans Frontières publie ce mercredi, l’édition 2016 de son classement mondial de la liberté de la presse. Le résultat est assez choquant.

2012_newspaper_reader_Santa_Cruz_Argentina_7133646327

Reporter Sans Frontière a diffusé, aujourd’hui, un classement sur la liberté de la presse dans le monde en 2015. Le continent américain se voit devancé par le continent africain. L’Asie est de plus en plus censurée. L’Europe reste le bon élève mais certains pays voient leur liberté de la presse diminuer, comme la France ou l’Italie.

Ce classement de la liberté de la presse dans 180 pays, publié depuis 2002, s’appuie sur une série d’indicateurs: pluralisme, indépendance des médias, environnement et autocensure, cadre légal, transparence, infrastructures et exactions.

 

Pour Reporter Sans Frontiere « Les raisons du recul de la liberté de la presse sont nombreuses : dérive liberticide des gouvernements, comme en Turquie ou en Egypte, prise de contrôle des médias publics, y compris en Europe, en Pologne par exemple, situations sécuritaires de plus en plus tendues, en Libye et au Burundi, ou carrément catastrophiques, comme au Yémen. » De plus, « aujourd’hui, il est de plus en plus facile pour tous les pouvoirs de s’adresser directement au public grâce aux nouvelles technologies, et donc il y a une violence plus grande contre tous ceux qui représentent l’information indépendante. »

La liberté de la presse se dégrade dans tous les pays. On le remarque avec le continent africain qui passe devant le continent américain. « Au vu des indices régionaux, il apparaît que l’Europe (19,8 points d’indice) demeure la zone où les médias sont les plus libres, suivie (de loin) par l’Afrique (36,9), qui, fait inédit, passe devant les Amériques (37,1), l’Amérique latine étant plombée par les violences accrues contre les journalistes » selon RSF. Même si l’Europe demeure l’un des continents les plus libres au niveau de la liberté de la presse, la France joue le mauvais élève et perd 7 place pour ainsi se retrouver à la 45e position. Tout comme l’Italie qui arrive à la 49 e place. La Turquie, quant à elle, est positionnée à la 151e place.

Le podium est constitué par la Finlande qui conserve sa première place pour la sixième année consécutive, suivie des Pays-Bas et de la Norvège. Le Turkménistan (178e), la Corée du Nord (179e) et l’Érythrée (180e) se retrouvent en bas du classement.

Le journalisme est de plus en plus controlé par le climat de la peur qui règne dans le monde. Mais aussi par l’emprise des intérêts particuliers dans le secteur privé. Reporter Sans Frontières affirme alors qu’il est « essentiel de défendre le journalisme digne de ce nom face au renforcement de la propagande et de l’information sous la dictée ou sponsorisée par l’intérêt. La garantie du droit des citoyens à une information indépendante et fiable est une solution pour résoudre les problèmes locaux et globaux de l’humanité.”

D.A.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *