International, Politique

La lutte contre l’Etat islamique continue

Feridun Sinirlioğlu, chef de la diplomatie turque, a déclaré lors d’une conférence sur l’avenir du Moyen-Orient que la Turquie envisage d’intervenir militairement contre le groupe Etat islamique (EI), « dans les prochains jours ».

israil_ile_gizli_pazarlik_yapan_yeni_disisleri_bakani_feridun_sinirlioglu_h551724_811e1

La pression exercée par les alliées de l’OTAN  a finalement eu raison de la Turquie. L’été dernier, elle avait accepté de rejoindre la coalition contre l’Etat islamique menée par les Etats-Unis. Hier, à Erbil, Feridun Sinirlioğlu a annoncé : « Nous avons des plans pour agir militairement contre eux dans les prochains jours (…), vous allez voir. »

Alors que l’organisation Etat islamique ne cesse de commettre des exactions en Turquie, le gouvernement a décidé d’hausser le ton à nouveau. Dimanche, les djihadistes de Daesh ont publié une vidéo sur Internet dans laquelle ils commettaient le meurtre d’un militant  anti-djihadiste et son ami dans le sud de la Turquie, à Sanliurfa. Les deux amis étaient d’origine syrienne, Ibrahim Abdelkader âgé de 20 ans et Fares Hamadi ont été « massacré (…) après qu’ils aient conspiré avec les Croisés [les occidentaux] contre l’Etat islamique. »

Suspect numéro 1 dans l’attentat d’Ankara le 10 octobre dernier, l’Etat islamique est la cible de multiples opérations de la part des autorités turques. Les arrestations de djihadistes ne cessent d’avoir lieu en Turquie : ce matin, 20 suspects ont été arrêtés à Antalya. La ville devrait accueillir dans 10 jours le sommet du G20, notamment en présence de Vladimir Poutine et de Barack Obama.

Kheira Djouhri

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *