Mode

La mode après le coronavirus…

Même si la normalisation a commencé dans de nombreux secteurs, la « nouvelle normalité » est légèrement différente de l’ancienne. Alors que la production et les innovations se poursuivent dans certains domaines, la stagnation est visible dans certains secteurs.  Si l’on prend la mode, on peut dire que les podiums sont « à la retraite ». Les créations se poursuivent, mais les démonstrations et promotions se sont pour la plupart déplacées sur Internet.  Cela pourrait être un exemple de situations où les changements seront notables après le virus, d’autant plus que les marques de luxe ou de milieu de gamme ont eu des difficultés à payer leurs loyers et elles ont également eu du mal à payer les salaires de leurs employés.

De nombreux magasins doivent fermer leurs portes.  Par exemple, Zara, du groupe Indite, a annoncé la semaine dernière la fermeture de près de 7 000 magasins.  De plus, les ventes en ligne seront prisées et évolueront également.  Bien sûr, l’emploi sera façonné en conséquence et les opérations de la boutique en ligne seront mises en avant. D’ailleurs, déjà pendant le confinement, qui a entrainé la fermeture des centres commerciaux, de nombreuses marques ont annoncé une augmentation de leurs ventes en ligne.  Ainsi, les gens se sont habitués davantage aux achats en ligne, et cela devient attrayant pour les internautes méfiants.

Je suis pour les achats sur Internet. Ça m’est facile d’acheter en cliquant ! Évidemment, il y a ceux qui ont besoin de voir et de toucher les choses avant de les acheter ; ils restent réfractaires aux achats en ligne.

Avant de terminer mon article, je voudrais signaler quelques évolutions dans le secteur de la mode qui vit actuellement au « ralenti ».  

La marque Shoe Surgeon met en vente des masques en cuir à 300 $.  Je pense que cette situation est sujette à débat.  Kylie Jenner vend un masque à 14 $.  Je ne sais lequel choisir ni pourquoi…

Le créateur de la marque 1017 d’Alyx 9SM, Matthew M. Williams, est devenu le nouveau directeur créatif de Givenchy. J’espère que le perfectionnisme de Givenchy se poursuivra de la même manière.

J’ai également des nouvelles pour les amoureux des chiens. Désormais, ces derniers peuvent porter du Yeezy.  Des chaussures conçues pour les chiens sont désormais disponibles pour la modique somme de 50 $.  Même s’ils sont jolis, il ne faut pas oublier le confort des animaux.  Quant à moi, je n’aime pas qu’on fasse porter aux animaux des vêtements ou des accessoires.

Meliha Serbes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *