Société

La police d’Istanbul prévient contre de possibles attaques dans les lieux publics

La direction de la police d’Istanbul a envoyé, le 25 juillet dernier, un communiqué à toutes ses unités pour leur rappeler d’être particulièrement vigilantes contre les risques d’attentats dans certains lieux publics et sur certaines lignes de métro et metrobus.

polis

Révélé par la presse ce lundi, le document signé par le chef-adjoint de la direction de la police d’Istanbul, Mustafa Çalışkan, rappelle aux unités de maintien de l’ordre le contexte de tension dans lequel elles opèrent. Le 20 juillet dernier, un attentat-suicide a eu lieu à Suruç, près de la frontière syrienne, tuant 32 personnes et en blessant une centaine d’autres. Des membres des forces de l’ordre et de l’armée ont ensuite été visés par des groupes armés. Trois policiers et deux gendarmes ont été tués dans le sud-est du pays par le Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK) en signe de représailles contre le gouvernement turc qu’il juge trop laxiste face à Daech. Un autre sous-officier a perdu la vie après une altercation avec des membres du groupe Etat islamique à la frontière syrienne.

L’escalade de la tension pourrait s’accélérer alors que la police enchaînent les arrestations dans les milieux susceptibles de commettre d’autres attaques : au sein des groupes susceptibles d’être affiliés à Daesh en Turquie, du PKK et du groupuscule armé d’extrême-gauche DHKP-C.

lettre_police

La circulaire enjoint alors les unités de police à se tenir sur leurs gardes et à se montrer particulièrement vigilantes aux abords de leur commissariat et dans certains lieux publics. La direction de la police affirme avoir saisi des documents mentionnant la préparation d’attaques contre les bâtiments des forces de l’ordre ou de fonctionnaires en patrouille. Mais aussi de projets de pose de bombes dans des lieux publics très fréquentés comme Yenikapı, Hacıosman, Osmanbey et la place Taksim. Elle conseille aux unités de surveiller les lignes de métro, tramway ou métrobus qui relient ces lieux stratégiques d’Istanbul.

Aujourd’hui, peu avant 18h, la police a d’ailleurs fait évacuer le parc Gezi, à deux pas de la place Taksim et y a détruit un colis abandonné.

Jean Lannes

Trackbacks / Pings

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *