Economie, Environnement

La puissance éolienne de la Turquie en forte progression

Dans un entretien avec le journal Hürriyet en juin 2020, le président de l’Association turque de l’énergie éolienne (TÜREB) a indiqué que la puissance éolienne turque a beaucoup augmenté ces dernières années, mais qu’elle reste à développer. 

La capacité éolienne de la Turquie se développe rapidement et, jusqu’à 2019, environ 11 milliards de dollars ont été investis dans l’industrie éolienne. Selon les chiffres publiés par la TÜREB, la Turquie compte désormais 15 000 emplois dans cette filière. Actuellement classée au cinquième rang européen, la Turquie demeure derrière l’Allemagne, le Royaume-Uni, la France et la Suède au niveau de sa puissance éolienne. Depuis la publication du Plan d’action nationale pour l’énergie renouvelable en 2013, la Turquie a augmenté sans cesse sa capacité éolienne, afin qu’elle soit au même niveau que celle des autres pays européens. 

Les fruits d’un lourd investissement

Des investissements considérables de la Turquie ont plus que doublé la capacité éolienne au cours des neuf dernières années. Encouragé par les incitations publiques et les efforts du secteur privé, l’investissement dans la puissance éolienne a augmenté. Un rapport publié en 2018 par la TÜREB a indiqué que, cette année-là, les investissements éoliens ont atteint 650 millions de dollars. De surcroît, en janvier 2019, le ministère de l’Énergie a annoncé que près de 60 % de l’électricité turque était générée à partir de ressources locales. Ce rapport indiquait également qu’en 2018, la capacité éolienne installée totale de la Turquie avait atteint 7 369 MW. 

Au total, il y a 198 parcs éoliens en Turquie. 38 % des centrales éoliennes en exploitation se trouvent dans la région égéenne, 38 % dans la région de Marmara, 13 % dans la région méditerranéenne et 9 % dans la région de l’Anatolie Centrale. De surcroît, la Turquie est en train de construire 25 centrales éoliennes supplémentaires afin d’augmenter sa capacité éolienne par 1, 309 MW.  

Dans un entretien avec le journal Hürriyet, Hakam Yıldırım, le président de la TÜREB, a déclaré que « la technologie de l’énergie éolienne se développe (en Turquie). La quantité moyenne d’énergie produite par une seule turbine augmente rapidement. Il en résulte que notre potentiel d’énergie éolienne augmente également. »

Une capacité éolienne à exploiter

Malgré cette hausse impressionnante de la puissance éolienne turque, la production de l’énergie éolienne demeure toujours en sous-capacité. Selon Monsieur Yıldırım, « actuellement, notre capacité totale d’énergie éolienne installée est de 8 000 MW, mais nous avons un potentiel allant jusqu’à 90 000 MW. » Il en résulte que la Turquie n’exploite que 10 % de son potentiel éolien. La croissance économique turque étant 50 % plus énergivore que celle de l’Union européenne, la banque de développement TSKB soutient des initiatives dans le domaine des énergies renouvelables afin de réduire la dépendance de la Turquie aux combustibles fossiles. 

Avec ses faibles ressources pétrolières et gazières sur son sol, celle-ci souffre d’une forte dépendance extérieure en matière énergétique. Pour cette raison, la stratégie des pouvoirs publics vise à assurer l’indépendance énergétique d’un pays en croissance par l’encouragement du secteur éolien.

À l’horizon 2023, la Turquie souhaite générer 30 % de sa consommation d’électricité à partir de ressources renouvelables. Afin d’atteindre cet objectif, la Turquie prévoit de construire un parc éolien offshore doté d’une puissance de 1,200 MW et les appels d’offres ont été remis fin octobre 2018. 

La stratégie des pouvoirs publics vise à accroître l’indépendance énergétique du pays. Les marchés pétroliers ayant été fortement perturbés, la crise sanitaire a souligné le caractère indispensable de l’indépendance énergétique, d’où le fait que la Turquie, qui a investi massivement dans cette filière, va continuer d’exploiter sa puissance éolienne. 

Natasha Voase

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *