Politique

La Syrie accuse Ankara de soutenir les « groupes terroristes »

rebelles-syriens

Hier, mardi 28 avril, la Turquie s’est vue accusée par la Syrie d’avoir fourni une aide logistique aux rebelles syriens dans leur combat pour s’emparer de Djisr al Choughour.

Samedi dernier, les rebelles syriens ont pris la ville de Djisr al Choughour, située dans le nord-ouest du pays. Il s’agit d’une ville stratégique car proche de la Turquie et menant à la province de Lattaquié, qui est le fief du président Bachar el-Assad ; sa conquête suit celle d’Idlib, capitable de la province éponyme qui comprend Djisr al Choughour, survenue le mois dernier.

Suite à cette défaite du régime de Damas, le ministère des Affaires étrangères a été cité hier sur une chaîne publique : « Les attaques de groupes terroristes contre la ville d’Idlib et celle de Djisr al Choughour (…) ont été menées avec le soutien logistique et un appui-feu de l’armée turque ». Il a également été dit que la Syrie avait subi une « agression directe » de la part de la Turquie. Des affirmations à ce jour fermement réfutées par Ankara.

Victoria Coste

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *