International, Politique

La Turquie se prépare à recevoir les membres du G20 à Antalya

Dimanche 15 novembre, se tiendra à Antalya le sommet du G20 regroupant 19 pays et l’Union Européenne. La guerre contre l’Etat Islamique, et les combats contre le PKK semblent compromettre la bonne tenue du sommet. Le gouvernement turc a annoncé prendre des mesures adaptées pour instaurer un climat de sécurité à quelques jours du sommet.

 g20_logo

Le 6 novembre dernier,  à Antalya, les autorités turques ont procédé à une série d’arrestations de membres présumés de l’Etat Islamique. Ces interpellations s’inscrivent à la fois dans une logique de répression après les attentats du 10 octobre à Ankara, et dans la logique d’instaurer un climat sécuritaire avant la tenue du G20.

 A moins d’une semaine du G20, la Turquie met en œuvre des mesures drastiques pour veiller à la bonne tenue du sommet. Celui-ci sera l’occasion pour le président Erdogan et son premier ministre d’apparaitre face aux caméras du monde entier, pour la première fois depuis la victoire du 1er novembre.

Le gouverneur d’Antalya a déclaré que des mesures avaient été envisagées pour préparer le sommet. En effet, 12 000 officiers de sécurité seront présents, des centaines de caméras vont être installées, des garde-côtes le long du littoral veilleront à la sécurité des participants.

Crée en 1999 le Groupe des 20, regroupe 19 pays dont la France, la Russie, les Etats-Unis,  l’Afrique du Sud, l’Inde par exemple, et  l’Union Européenne. Il constitue la principale enceinte de coopération économique et financière. Fortement critiqué pour sa non-représentativité, plusieurs initiatives pour tenter de  donner plus de visibilité  et de retentissement au G20 dans la société civile, ont vu le jour. C’est ainsi que Youth G20 qui réunit les étudiants, le Business G20, ou encore le Woman G20, ont été créés.

Kheira Djouhri

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *