Culture, Société

L’agresseur d’une fille en short dans un minibus d’Istanbul a été placé en garde à vue

Les enregistrements viennent appuyer la position de l’étudiante agressée pour sa tenue vestimentaire dans un minibus à Pendik, Istanbul. Le procureur général a décidé de placer en garde à vue l’auteur de ces actes.Il y a moins d’une semaine, Asena Melisa Sağlam, jeune étudiante de 21 ans, avait été agressée tant verbalement que physiquement dans un minibus du quartier stambouliote Pendik pour avoir porté un short pendant le ramadan.

Insultée et frappée, personne ne lui est venu en aide y compris lors des échanges oraux. En plus d’être traumatisant et humiliant, cet épisode lui a valu des contusions, la perte d’un bout de dent et des réactions désagréables de certaines personnes.

Interrogé, Ercan Kızılateş – l’homme mis en cause, s’était défendu en disant qu’il trouvait cette tenue provocante et avait même porté plainte contre la jeune femme qui s’était défendue. Il avait été remis en liberté sans conséquence.

Les images vidéo de l’agression sont aujourd’hui tombées, corroborant la version de la femme. Elles permettent de rappeler la réalité de l’agression à ceux qui minimisaient les faits dans leurs esprits.

La vidéo de l’agression :

Ce nouvel élément a conduit le procureur général à ordonner le placement en garde à vue de l’individu. Une bonne nouvelle pour tous ceux qui s’opposent à ces comportements indignes de personnes pieuses et civilisées.

Cela rappelle l’agression verbale à l’encontre d’une femme voilée dans un bus stambouliote il y a quelques mois. Plus que jamais, il convient de rappeler que nul ne saurait déranger, insulter, menacer et violenter autrui en raison de ses choix, y compris vestimentaires. L’action de la justice contre cela est nécessaire pour faire évoluer certaines mentalités.

K.A.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *