Art, Culture, Découverte

Lancement de la quatrième édition de la Biennale canadienne

Le Musée des beaux-arts du Canada à Ottawa présente la Biennale canadienne 2017. C’est plus de 100 acquisitions récentes d’art contemporain canadien et autochtone – dont, pour la première fois, des œuvres d’art internationales – de plus de 50 artistes qui sont exposées du 19 octobre 2017 au 18 mars 2018.

La Biennale canadienne 2017 s’est ouverte hier au Musée des beaux-arts du Canada. La quatrième édition de la Biennale du Musée présente des acquisitions récentes d’œuvres d’art contemporain canadiennes et autochtones. L’édition 2017 comprend également des œuvres d’art internationales pour la première fois. L’exposition présente plus de 50 artistes et plus de 100 œuvres couvrant une gamme variée de productions contemporaines allant de la peinture, la sculpture et la photographie au dessin, à l’impression, à la vidéo et aux installations mixtes à grande échelle.

La Biennale, qui se déroule jusqu’au 18 mars 2018, présente des œuvres acquises par le Musée par achat ou donation entre avril 2014 et juin 2017. Elle est généreusement soutenue par la Fondation RBC. Jonathan Shaughnessy, conservateur adjoint de l’art contemporain, est le conservateur principal de la Biennale canadienne de 2017.

L’exposition commence par un engagement incisif et comique avec la présentation d’un siècle de création artistique occidentale, comme en témoignent la vidéo et l’installation multimédia 2015 de Kent Monkman intitulée « Casualties of Modernity » (2015). Les peintures de Mickalene Thomas et Cynthia Girard-Renard, un textile de Shannon Bool et un grand collage de Wangechi Mutu sont également présentés dans la salle d’ouverture de l’exposition. Ensemble, les œuvres suscitent des discussions critiques, politiques, ou encore esthétiques et matérielles que l’on retrouve tout au long de l’exposition notamment avec « Le méandre de six heures » de Stan Douglas, ou encore avec « Sound Suit » (2015) de Nick Cave.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *