Art, Culture

Le Chef d’Orchestre Erol Erdinç devient Chevalier des Arts et des Lettres

Mr l'ambassadeur Laurent Bili et Erol ErdincLe 20 février 2014, le chef d’orchestre Erol Erdinç est devenu Chevalier de l’Ordre des Arts et des Lettres de la République française. La cérémonie, qui s’est déroulée à l’Ambassade de France à Ankara, a rassemblé 80 invités qui ont pu assister à un concert familial : chez les Erdinç, on est musicien par le sang, et par les amis aussi. Morceaux de piano sur le superbe instrument de l’Ambassade, chants de Gaziantep ou encore reprise de La Vie en Rose. Après cette introduction musicale, le public s’est rassemblé dans la salle de cérémonie pour assister à la remise de médaille et au discours de l’Ambassadeur et de l’heureux chef d’orchestre. Tous deux on pris le temps de revenir sur le parcours de l’artiste et remercier les gens qui ont été présents tout au long de la carrière d’Erol Erdinç. Ce dernier a également dédié cette nomination à sa femme, Vera Erdinç, musicienne et professeur au lycée Charles de Gaulle d’Ankara. Laurent Bili, Ambassadeur de France, a quant à lui remercié l’artiste, et au nom du ministre de la Culture, lui a remis la médaille de chevalier pour « toute une carrière consacrée à la promotion de la musique savante ».

Erol Erdinç a déjà une carrière bien rempli. Étudiant puis professeur de piano au conservatoire national d’Ankara, il a dans un premier temps joué pour l’Opéra-Ballet national avant de le diriger. Parti à Paris, c’est là qu’il continue d’étudier le piano, collabore avec des artistes français et rencontre sa femme, Vera, venue du Brésil. De retour en Turquie, il prend la direction de l’Opéra-Ballet national à Ankara et tourne avec l’orchestre symphonique dans toute la Turquie ainsi qu’à l’étranger. Compositeur, ses œuvres mêlent ses influences turques, mais aussi jazz et classiques. Après avoir été plusieurs fois artiste de la République, il est aujourd’hui reconnu par la France pour son rôle dans le champ de la musique moderne.

L’Ordre des Chevaliers des Arts et des Lettres revient de loin. Fondé en 1957, à l’aube de la Cinquième République, c’est un rescapé du remaniement des ordres républicains effectué par Charles de Gaulle en 1963. Tous les ans, 960 personnalités de la culture sont accueillies en son sein, dont 320 personnalités étrangères. Erol Erdinç a ainsi rejoint, le 20 février dernier, ce club littéraire et culturel aux côtés notamment de Yann Arthus Bertrand ou encore Lenny Kravitz.

Louise Lucas

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *