Politique, Société

Le CHP et le HDP lancent un appel au PKK pour que cesse la violence

Les représentants des deux partis d’opposition Kemal Kılıçdaroğlu (chef du CHP), Selahattin Demirtaş et Figen Yüksekdağ (co-responsables du HDP) se sont rencontrés le jeudi 4 août pour discuter des tensions qui agitent le pays suite aux attentats qui ont frappé la Turquie.

basbakan-vekili-atanmasi-gerekir-4672848

Suite à la rencontre des deux partis d’opposition, les partis politiques en présence ont demandé expressément à l’organisation kurde PKK de mettre un terme à ses attaques.  « Le terrorisme n’est acceptable dans aucune situation », a lancé le chef des députés parlementaires du CHP Engin Altay. « Aucune paix ne peut être exigée avec des armes au poing », ajoute-t-il. « Le PKK doit immédiatement abandonner ses armes et adopter un comportement de paix. Et l’Etat doit faire de même. Afin que les voix qui défendent la paix soient entendues, le PKK doit absolument lâcher ses armes. »

Suite à cette déclaration, Altay a précisé que le CHP ferait ce qui est en son pouvoir pour promouvoir la paix en se joignant à la déclaration de Demirtaş. Le chef des députés parlementaires du HDP, İdris Baluken a accusé le président Erdoğan et l’AKP de causer volontairement des tensions dans le pays par prétention de redevenir le parti unique au pouvoir. « Le poids de la politique est réduit en période de conflit. C’est pour cela que nous sommes parvenus à la conclusion que les armes devaient se taire. Les deux camps doivent baisser les armes. Toutes les opérations doivent s’arrêter et le PKK doit mettre un terme à ses attaques. » a-t-il ajouté.

Le message de paix a apparemment été entendu par le PKK puisque « Remzi Kartal [un membre du PKK en Europe et ancien député du Parlement turc] a annoncé qu’ils étaient prêt à reprendre les négociations et à cesser le feu », a confié Demirtaş à Deutsche Welle Türkçe lors d’une interview privée. « Il est plus sage et plus efficace pour la Turquie d’entamer un dialogue avec une organisation prête à discuter plutôt que de mener des raides aériens », a-t-il précisé.

Laurianne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *