International, Politique

Le combattant de l’EI qui demande la « conquête d’Istanbul » est un vendeur de confiseries

Le djihadiste qui est apparu dans une vidéo réalisée par le groupe Etat Islamique il y a quelques jours, menaçant le président Erdoğan et appelant à la conquête d’Istanbul, a été identifié ce matin : il s’agirait d’un vendeur de confiseries turc, selon le quotidien Vatan.

abu-ammar

Les réseaux sociaux pro-Etat Islamique ont partagé une vidéo non-datée le 17 août dernier où l’on peut voir un homme parlant parfaitement le turc, accusant le président  Erdoğan de soutenir les « croisés » et les « athées » du PKK, puis appelant les djihadistes à conquérir Istanbul. Ce 20 août, Vatan relaye l’information selon laquelle « Abu Ammar » a été identifié sous l’identité réelle de Fatih Acipayam, confiseur de 47 ans, habitant dans le nord-ouest de la Turquie, dans la province de Bursa.

Acipayam est marié, a quatre femmes, et son voisinnage le décrit comme une personne « inoffensive ». Les voisins de ce militant de l’EI du district de Gürsu, dans la province de Bursa, ont appris par rumeur qu’Acipayam aurait passé les frontières de Syrie pour rejoindre le groupe terroriste. Cependant, ils assurent qu’Acipayam n’était pas une personne particulièrement religieuse avant qu’il ne quitte sa ville natale, Kahramanmaras, dans le sud-est de la Turquie, pour s’installer à Bursa. « Avant qu’il ne parte à Bursa, il ne faisait même pas les prières quotidiennes. Sa métamorphose a eu lieu là-bas. Auparavant, il n’entrait même pas dans les mosquées », explique un de ses proches. Une connaissance assure qu’Acipayam a été mis en prison lors d’une opération, il y a trois ans, mais en était rapidement sorti. Les rapports indiquent que la famille d’Acipayam a quitté Bursa pour la Syrie en 2014, avec 100 000 livres turques en liquide, après avoir vendu sa propriété.

Dans la vidéo provoquante de l’Etat Islamique, le militant traite le président Erdoğan de « traître », « ouvrant les bases aériennes turques aux croisés et à leurs forces aériennes pour protéger les athées du PKK ».

Elisabeth Raynal

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *