Art, Culture

Le Festival du film d’Istanbul rendra cette année hommage à Onat Kutlar

iksvLe 34ème Festival du film d’Istanbul organisée par la Fondation stambouliote de la Culture et des Arts (IKSV) se déroulera du 4 au 19 avril prochains dans les salles obscures de la mégapole. Cette édition sera marquée cette année par un hommage à Onat Kutlar, l’un de ses fondateurs décédé vingt ans plus tôt dans un attentat.

onat_kutlar

La directrice du Festival du film d’Istanbul, Azize Tan, a tenu à rendre hommage cette année à l’écrivain et poète décédé Onat Kutlar, également co-fondateur du festival et créateur de la cinémathèque turque, en offrant un nouveau prix en sa mémoire, le prix Fipresci. Le film franco-italien Le Guépard de Luchino Visconti, adapté du roman éponyme de Giuseppe Tomasi di Lampedusa sorti en 1963, film préféré du fondateur Onat Kutlar, sera également diffusé lors de ces deux semaines où le festival célèbre aussi le cinquantième anniversaire de la cinémathèque turque.

festival_film_istanbul

La présidente du Festival du film d’Istanbul, Azize Tan.

La compétition réunira près de 200 films et accueillera 222 réalisateurs venus des quatre coins de la planète (62 pays au total). Des réalisateurs internationaux ont répondu présents à l’événement tels que l’Iranien Bahman Ghobadi et l’Italien Duccio Chiarini. La nouveauté cette année, réside dans la création d’une nouvelle forme de compétition consacrée exclusivement aux documentaires. Parmi celle-ci, on retrouvera des productions turques présentées sous forme d’investigation à l’instar de Mass Grave de Gürcan Iceltekli, dans lequel ce réalisateur turc explore « les lymbes du passé » selon Azize Tan, la présidente du festival.

À l’intérieur des différentes catégories, la compétition internationale de la Tulipe d’or devrait livrer un voyage à travers douze adaptations littéraires et artistiques face à un jury présidé par Rolf de Heer, et composé du réalisateur Bence Fliegauf, de l’écrivain réalisateur George Ovashvili, du producteur Cédomir Kolar, et de l’actrice Melisa Sözen, révélée au monde dans le Winter Sleep de Nuri Bilge Ceylan, la dernière Palme d’or du festival de Cannes.

Les projections auront lieu dans les salles de cinéma des quartiers de Beyoğlu (Atlas, et à l’Institut français), Karaköy (au Musée Istanbul Modern), Ortaköy (Feriye), et Kadıköy (Rexx.

Aurore Cros

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *