Art, Culture, Découverte, Environnement, Société

Le Festival international de musique classique de Gümüşlük se met au vert pour son 17e anniversaire

Malgré la pandémie de la Covid-19, le 17e Festival international de musique classique de Gümüşlük est de retour depuis le 17 août. Cette année, le festival a fait le pari de la révolution écologique en misant sur les énergies renouvelables afin de réduire son empreinte carbone. Il devient ainsi le premier festival « vert » de Turquie. Allant de pair avec cette initiative écoresponsable, les organisateurs ont également choisi d’élargir le programme pour inclure une sélection de films axés sur plusieurs thèmes, dont la musique, l’environnement et les enfants. 

Une révolution verte pour le 17e Festival international de musique classique de Gümüşlük

Consommation élevée en eau et en énergie, déchets plastiques à tout-va… Les festivals de musique ont une empreinte carbone élevée. Tandis que la révolution verte prend de l’ampleur à travers le monde, plusieurs festivals de musique ont pris l’initiative d’offrir un moment convivial et festif tout en respectant l’environnement. We Love Green, le festival de musique mythique qui a lieu chaque année au Bois de Vincennes, demeure la référence en matière de festival écoresponsable, mais plusieurs autres festivals ont également adopté cette philosophie.

Cette année, les organisateurs du Festival de Gümüşlük ont annoncé leur intention de se joindre à la révolution verte en utilisant des panneaux solaires, fournis avec le soutien de la société néerlandaise d’énergie solaire Volta Energy, pour les besoins énergétiques du festival. Le Festival qui a lieu dans le petit village de pêcheurs de Gümüşlük, sur la côte du sud-ouest de la Turquie, ne manquera donc pas d’utiliser l’un de ses principaux atouts, le soleil, pour réduire son empreinte écologique. 

Un programme inoubliable

Depuis 2004, le Festival est un événement incontournable de la vie culturelle turque. Cette année, le comité organisateur, dirigé par Gülsin Onay et Eren Levendoğlu, a décidé d’élargir le programme du festival afin d’inclure une sélection de films. Centré sur plusieurs thèmes, dont la musique, l’environnement et les enfants, le programme vise à encourager la discussion autour de questions environnementales et socio-économiques. À cet égard, le programme du festival comprend également une série d’expositions intitulée « Gümüşlük, femme et musiciens », qui comprend les œuvres de Civan Canova, Yiğit Uygur et une exposition collective de 42 photographes organisée par l’Académie Herodotus.

Entre le professeur de musique et pianiste français, Jean-Marc Luisada, le violoncelliste azerbaïdjanais Jama Aliyev, la jeune pianiste turque Can Çakmur, le violoniste Deniz Şensoy ainsi que l’un des principaux quatuors de jazz néerlandais, Yuri Honings Acoustic Quartet, le festival promet d’être inoubliable. 

Programme du festival:

25 août- Jean-Marc Luisada

31 août- Jama Aliyev, Can Çakmur et Deniz Şensoy trio.

6 septembre– Yuri Honing Quatuor acoustique

8 septembre– Daniel Samir Spécial Screening

12 septembre– Abate Berihun & ADDIS KEN Project Spécial Screening 

15 septembre-  Çağ Erçağ, Erkin Onay et Gülsin Onay.

Natasha Voase

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *